Le port de Durban, site pilote pour un « port intelligent » sud-africain

Afrique du Sud

Actualité
Afrique du Sud | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
21 octobre 2016

Le port de Durban a été choisi comme site pilote dans le cadre d’un plan national, développé par l’entreprise publique de logistique Transnet, visant au déploiement de ports intelligents.

Aussi, le port de Durban est-il devenu un terrain de mise à l’épreuve de plusieurs technologies, ayant pour but de fluidifier le fonctionnement général tout en diminuant les coûts.

JPEG - 28.7 ko
Port de Durban

L’utilisation de drones, aériens et sous-marins, ont ainsi fait leurs preuves. Ils permettent en effet d’inspecter les infrastructures et d’examiner les fonds marins sans interrompre les opérations portuaires, et également de collecter des informations sur le trafic.

Des capteurs permettent l’acquisition de données utiles pour la gestion des infrastructures (usage des capacités, occupation des zones d’amarrage) ainsi que pour les opérations de surveillance et de sécurité (limitation de l’accès au port, décompte du nombre d’individus).

Des compteurs intelligents convertissent les informations analogiques en informations numériques afin de mieux estimer et d’optimiser la consommation d’eau et d’électricité.

Une application mobile a été conçue afin d’une part, d’optimiser le signalement de problèmes et le dépôt de réclamations par les usagers et d’autre part, d’améliorer la communication et de faire preuve de plus de transparence avec les différents acteurs (communautés, usagers et gouvernement).

Cet effort consenti par l’autorité nationale des ports Transnet pour une optimisation de l’usage des ports est à coupler avec un autre, visant à leur sécurisation. Transnet a en effet annoncé en février 2016 la mise en place d’un système de sécurité de pointe. Estimé à 843MZAR, il vise à la protection des cargos et usagers des ports, ainsi qu’à celle du personnel, des prestataires et des biens de Transnet. Là encore, le port de Durban a été le premier bénéficiaire de ce dispositif, avec la rénovation de sa tour de contrôle.

Plus d’informations :

  • Site internet de la Transnet national port authority (en anglais) - Lien

Sources :

  • "Durban port embraces more technology", article du journal Engineering News, 19/10/2016 – Lien
  • "Transnet introduces state-of-the-art R843 million port security system", article de SABC news, 15/02/2016 - Lien

Rédacteur : Mélanie GARCIA VILLAR melanie.garcia-villar[at]diplomatie.gouv.fr –Lien

PLAN DU SITE