Des drones pour sécuriser les mines sud-africaines

Afrique du Sud

Actualité
Afrique du Sud | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil
12 octobre 2016

L’institut minier de l’Université de Witwatersrand à Johannesburg développe un prototype de drone afin d’explorer des zones souterraines dangereuses.

Les mines sud-africaines sont parmi les plus profondes et les plus dangereuses au monde. Après une baisse sur une période de huit ans du nombre d’accidents liés à l’activité minière, l’année 2016 voit le nombre de morts augmenter de façon importante. Dans un pays tirant une part non négligeable de son PIB de l’exploitation de ses ressources minières, la sécurité du personnel préoccupe le gouvernement, les comités de direction des entreprises du secteur et les syndicats.

Afin de diminuer le risque de pertes humaines, l’Institut minier de l’Université de Wits, dirigé par Fred Cawood, travaille à une solution technologique permettant d’explorer des zones souterraines potentiellement dangereuses et ainsi éviter l’envoi d’individus à l’aveugle. La production de petits drones (moins de 40 cm), équipés de caméras et dirigeables depuis la surface, permettrait de sécuriser une aire après un coup de grisou et un envoi avisé d’équipe de secours en cas d’accident.

Plus d’informations :
Site internet de l’Institut minier de l’Université de Witwatersrand (en anglais) : lien

Source :
"In S. Africa’s Deep Mines, Drones May Soon Go Where Humans Should Not ", article du journal Voa News, 06/10/2016 – Lien

Rédacteur :
Mélanie GARCIA VILLAR, melanie.garcia-villar[at]diplomatie.gouv.fr – lien vers le site internet de l’Ambassade de France à Pretoria

PLAN DU SITE