Les priorités de la France pour le Sommet OGP

Les trois priorités sur les suivantes :

La transparence de la vie publique et économique

La transparence est une condition indispensable de la démocratie.

Faire en sorte que les décisions qui sont prises dans la sphère publique -c’est-à-dire essentiellement par les assemblées élues ou par les gouvernements- puissent être connues de tous, comprises de tous. Faire en sorte que cette transparence puisse valoir également dans le domaine économique de façon à ce que ceux qui prennent des décisions qui nous concernent puissent également rendre compte de ce qu’ils ont fait, y compris par rapport à leurs propres intérêts.

Développement durable

Comment faire que la participation des citoyens, leur mobilisation, leur implication, leurs associations puissent servir à assurer l’accès de tous à l’eau, à l’électricité. Que cette participation puisse nous permettre d’avoir des choix lucides, responsables par rapport à nos engagements pour la planète. Là aussi, donner le maximum d’informations pour que chaque citoyen sache que lorsqu’il prend une décision qui le concerne c’est une décision qui va engager la planète, qu’il ait toutes les informations et toutes les données pour pouvoir agir lucidement.

Partage des biens communs numériques

Permettre que cette invention formidable, ces technologies qui permettent de faire circuler l’information puissent être en soi une façon de décider, de participer, de contrôler et d’agir. Il y a une inégalité qui peut être terrible si les biens numériques sont les biens de quelques-uns au lieu d’être les biens de tous et si les technologies sont accaparées par ceux qui ont déjà la puissance économique.

Mise à jour : décembre 2016

PLAN DU SITE