Accès rapide :

Les Volontaires Internationaux en Entreprise (V.I.E)

Le volontariat international en entreprise (V.I.E) est un dispositif attractif de soutien à l’exportation géré par UBIFRANCE, l’agence française pour le développement international des entreprises, pour le compte de l’Etat. Le V.I.E constitue un moyen important d’internationalisation des entreprises et de renforcement de la communauté économique française dans le monde. Il est aussi une excellente opportunité pour les jeunes qui peuvent acquérir une solide expérience professionnelle à l’international et développer leurs compétences.

Le V.I.E : des compétences export pour les entreprises

Le statut du V.I.E a été créé par la loi n°2000-242 du 14 mars 2000 relative aux volontariats civils institués par l’article L 111-2 du code du service national. Bénéficiant d’un statut public, le volontaire est placé sous l’autorité de la Secrétaire d’Etat chargée du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, et à l’étranger, sous celle de l’Ambassadeur.

Ce dispositif permet aux entreprises françaises de confier à un jeune, homme ou femme, jusqu’à 28 ans, français et ressortissants des Etats membres de l’Union européenne, une mission professionnelle à l’étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois, renouvelable une fois dans cette limite.

Quelques chiffres clés

Depuis 2001, plus de 47 000 V.I.E ont effectué une mission à l’étranger pour le compte de plus de 5 300 entreprises.

Plus de 8 200 V.I.E sont en mission à l’étranger pour le compte de plus de 1 800 entreprises.

Ils sont présents dans 132 pays à travers le monde. L’Europe se place au premier rang des zones d’accueil (47% des V.I.E), mais en régression vis-à-vis de l’Asie (18 %) et de l’Amérique (19%).

91% des V.I.E en mission ont un niveau d’étude Bac +5 ou plus, 5% ont un niveau Bac +3/4, et 1 % un niveau Bac +2. La durée moyenne des missions à l’étranger atteint 18 mois.

Les secteurs les plus utilisateurs sont les banques, les TIC, le transport, les équipementiers et industrie automobile, les services, les énergies, l’agroalimentaire, la santé, les travaux publics, les industries pharmaceutiques.

Les dix premiers pays d’affectation sont l’Allemagne (1 009 V.I.E pour 251 entreprises), les États-Unis (889 V.I.E pour 326 entreprises), la Belgique (774 V.I.E pour 209 entreprises), le Royaume-Uni (715 V.I.E pour 213 entreprises), la Chine et Hong-Kong (564 V.I.E pour 295 entreprises), le Canada (302 V.I.E pour 168 entreprises), Singapour (272 V.I.E pour 128 entreprises), l’Italie (198 V.I.E pour 108 entreprises), le Luxembourg (182 V.I.E pour 29 entreprises), et la Suisse (179 V.I.E pour 78 entreprises).

Objectifs à atteindre

Le contrat d’objectifs et de performance (COP) signé entre Ubifrance et l’État fixe à 15 000 le nombre de nouvelles missions V.I.E. pour la période 2012-2014, dont 6 000 pour le compte de PME et ETI.

La décision n° 16 du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi du 6 novembre 2012 a fixé l’objectif d’accroître le nombre de V.I.E de 25 % en trois ans, et d’en démocratiser l’accès. L’objectif est d’atteindre le nombre de 9 000 V.I.E en poste en 2015.

Le Gouvernement souhaite démocratiser le dispositif en le rendant accessible à des jeunes moins diplômés. Un nouveau dispositif, le « V.I.E Pro », a été instauré par une convention cadre signée le 13 mars 2012 par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, le ministère de l’économie, des finances et de l’industrie, la Conférence des Présidents d’Université, Ubifrance, le MEDEF, la CGPME, et le Cercle Magellan. L’objectif est d’incorporer le « V.I.E Pro » dans le cursus de la licence professionnelle.

Juin 2014 © DG Trésor

Mise à jour : juillet 2014

Dans cette rubrique

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014