Accès rapide :

Israël / Territoires palestiniens

Israël

Les échanges commerciaux entre la France et Israël en 2013

Les exportations françaises vers Israël progressent dans un contexte de baisse du commerce d’Israël avec le reste du monde. Le rang de la France parmi les fournisseurs d’Israël est également en progression. Sa part de marché est comparable à celle d’autres grands pays européens mais le potentiel de progression reste important.

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (168.1 ko).

Le commerce extérieur d’Israël en 2013

L’année 2013 est marquée par la résorption du déficit commercial d’Israël sous l’effet de l’entrée en production des gisements de gaz découverts au large d’Israël. L’UE reste le premier fournisseur et client d’Israël, tandis que la Chine dépasse pour la première fois les Etats-Unis au rang des fournisseurs d’Israël hors commerce de diamants.

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (168.7 ko).

Les investissements directs entre la France et Israël

Les IDE se portent en priorité sur les secteurs de pointe qui contribuent au positionnement d’Israël comme économie de l’innovation. Le stock d’IDE français a connu une progression spectaculaire depuis 2005.

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (118.4 ko).

Territoires palestiniens

Les échanges commerciaux entre la France et les Territoires palestiniens en 2013

Après une année 2012 record pour les échanges franco-palestiniens, bien que restant très modestes, les ventes françaises poursuivent leur progression (+9% à 11,2 M€) tandis que les importations de produits palestiniens régressent fortement (-62% à 1 M€). Malgré des opportunités réelles, la faiblesse des volumes enregistrés s’explique par les difficultés d’accès au marché palestinien, sa taille et la sous-estimation des flux réels par les statistiques douanières.

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (364.7 ko).

Le commerce extérieur des Territoires palestiniens en 2013

En raison notamment des contraintes et restrictions liées à l’occupation israélienne qui limitent fortement la circulation des biens et nuisent à la compétitivité des entreprises palestiniennes, les échanges commerciaux des Territoires palestiniens sont caractérisés par la faiblesse des exportations (7% du PIB palestinien), leur faible valeur ajoutée et la prédominance d’Israël comme partenaire commercial quasi-exclusif (82% des exportations / 71% des importations).

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (366 ko).

Les investissements directs étrangers dans les Territoires palestiniens

Les investissements directs étrangers (IDE) restent faibles dans les Territoires palestiniens (flux nets : 244 M$ soit 2,3% du PIB en 2012), même s’ils ont sensiblement augmenté depuis 2009. Les stocks restent donc limités et détenus à 80% par des entreprises jordaniennes, en particulier dans le secteur bancaire. Si le cadre d’accueil des investissements se veut très attractif, les contraintes imposées par Israël, l’incertitude politique et la taille modeste du marché rendent les projets généralement peu attractifs auprès des investisseurs étrangers. L’Initiative économique palestinienne, en cours de finalisation, a pour objectif d’attirer 5 Mds $ d’investissements étrangers en 3 à 6 ans.

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (367.6 ko).


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014