Accès rapide :

Accords de libre-échange

Les Accords de libre-échange constituent des potentiels leviers de croissance et d’emploi.

Dans le contexte mondial actuel, marqué par l’interconnexion croissante des liens économiques et financiers entre acteurs et la mise en place de chaînes d’approvisionnement globales, les entreprises françaises et européennes sont de fait de plus en plus amenées à échanger et/ou réaliser des investissements sur les marchés de pays tiers. Garantir un accès effectif aux marchés de pays partenaires pour nos entreprises est nécessaire afin de s’assurer de débouchés pour nos productions et pour aider nos entreprises à rester compétitives. Il s’agit d’un enjeu majeur pour favoriser la croissance et l’emploi en Europe.

Alors que les négociations multilatérales étaient largement bloquées à l’OMC, l’Union européenne s’est lancée dès 2006 dans un agenda ambitieux de négociations bilatérales. Après avoir mis l’accent sur un approfondissement commercial avec les pays émergents à forte croissance, elle tend aujourd’hui à privilégier les négociations d’accords de libre-échange avec des pays industrialisés (Canada, Japon, Etats-Unis).

En appui au travail de négociation de la Commission européenne, et en consultation avec les entreprises concernées et la société civile, la France soutient une double exigence de réciprocité et d’équilibre dans les résultats obtenus.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014