Accès rapide :

Des familles prioritaires pour soutenir les exportations

Des familles pour soutenir nos exportations dans des secteurs majeurs pour nos échanges

Instauré en 2012, le dispositif des fédérateurs consiste à nouer un partenariat entre l’Etat et une haute personnalité du secteur privé pour communiquer et fédérer une offre sectorielle à destination des marchés étrangers.

Il s’agit ainsi d’une démarche public-privé pour soutenir nos exportations dans des secteurs majeurs pour nos échanges, caractérisés par une offre française de qualité et une demande mondiale. Le dispositif a été lancé dans les secteurs de la santé, de l’agroalimentaire, du numérique et de la ville durable, auxquels se sont ajoutés ensuite les industries touristiques et le secteur culturel et créatif. En mai 2015, il a été étendu à un septième secteur : les énergies renouvelables.

Les familles prioritaires à l’export

Qui sont les « fédérateurs » ?

Les fédérateurs, issus du monde de l’entreprise, acceptent de mettre à disposition leur temps et leur expertise pour aider les entreprises françaises à mieux aborder les marchés à l’export. Ils cherchent à encourager les synergies entre acteurs publics et privés et à promouvoir des offres françaises cohérentes sur des marchés prioritaires à l’étranger.

Les fédérateurs peuvent avoir, selon les spécificités de leur « famille » et selon leurs disponibilités, plusieurs rôles :

  • un véritable rôle de conseil pour orienter les administrations en charge du commerce extérieur vers les sujets et préoccupations réelles de la profession.
  • un rôle de représentation, assurant parfois une présence de haut niveau sur des projets prioritaires à l’étranger en soutien des administrations.
  • un rôle opérationnel, pour fédérer les écosystèmes concernés et faire émerger des offres rassemblant plusieurs entreprises.

Les missions des fédérateurs se complètent avec celles des représentants spéciaux du ministre sur certaines zones ou certains pays, croisant ainsi une approche sectorielle et géographique.

Des passerelles s’établissent peu à peu, autour de projets concrets comme la rénovation du centre historique et le développement de la ville de Campeche au Mexique et le développement d’écocité à Wuhan et d’écoquartier à Shenyang en Chine ou autour d’enjeux plus larges tels que la pénétration des marchés halal en Asie, la réponse aux besoins philippins en matière hospitalière.

Mise à jour : février 2016

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016