Accès rapide :

Présentation du rapport de Deauville sur la tenue des engagements du G8 en faveur du développement aux représentants de la société civile (18 mai 2011)

G8 G20

Le ministre chargé de la Coopération, Henri de Raincourt, a reçu le mercredi 18 mai 2011 au cours d’un déjeuner de travail les représentants des principales associations et organisations non gouvernementales (ONG) engagées pour le développement afin de leur présenter le rapport de Deauville sur la redevabilité intitulé : "Engagements du G8 pour la santé et la sécurité alimentaire : bilan et résultats".

A la suite du premier rapport du G8 sur la redevabilité rendu au sommet de Muskoka en 2010, ce nouveau rapport confirme la volonté des chefs d’État d’assurer un suivi précis des engagements du G8 en matière de développement, de rendre compte de leur mise en œuvre et d’en assurer la transparence et la traçabilité.

Il repose sur une méthodologie rigoureuse : une approche quantitative, qui analyse la réalité des montants financiers versés et une approche qualitative, fondée sur l’évaluation des résultats obtenus, l’identification des meilleures pratiques et la mesure de l’efficacité de l’aide au développement.

En 2011, sous la présidence française, le G8 s’est concentré sur deux secteurs prioritaires : la santé et la sécurité alimentaire.

Henri de Raincourt a souligné à l’occasion de la présentation de ce rapport aux associations et ONG qu’en 2008 et 2009 le G8 a consacré plus de 24 milliards de dollars d’Aide publique au développement (APD) au secteur de la santé et qu’il fournit près de 80% des ressources du Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, le Paludisme et la Tuberculose.

Concernant la sécurité alimentaire, le ministre a rappelé également que sur les 20 milliards de dollars promis lors du sommet du G8 de L’Aquila en 2009, près de la moitié des fonds ont été versés.

Selon l’OCDE, les membres du G8 contribuent à hauteur de 70% de l’APD mondiale, soit près de 90 milliards de dollars en 2010. Grâce aux objectifs et engagements fixés par le G8, et grâce à une approche collective, l’aide fournie par le G8 a augmenté de 31 milliards de dollars entre 2004 et 2010, soit une hausse de 54 %.

Consulter le rapport sur le site de la présidence française du G20/G8

- Lire l’intervention de Henri de Raincourt lors du déjeuner de présentation du rapport redevabilité du G8 (Paris, 18 mai 2011)

"Lors du Sommet de Deauville les sujets de coopération et de développement occuperont une place importante, notamment s’agissant de l’Afrique. Cette année verra le G8 affirmer le lien indiscutable qui doit exister entre le soutien à la croissance économique et le soutien aux progrès de la démocratie. Ce sera le cas avec l’invitation des présidents de Côte d’Ivoire, de Guinée-Conakry et du Niger, que le président de la République a souhaité convier aux côtés des pays fondateurs du NEPAD, afin d’affirmer le soutien de la communauté internationale aux transitions démocratiques qui se déroulent en Afrique subsaharienne."


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014