Accès rapide :

Des représentants spéciaux du ministre à l’étranger pour la diplomatie économique

La désignation de représentants spéciaux pour certains pays ou zone géographiques vise à développer nos relations économiques bilatérales avec quelques partenaires-clé que les représentants spéciaux connaissent particulièrement bien et avec lesquels ils entretiennent des relations privilégiées.

Ces personnalités, dont l’expérience et la compétence sont reconnues, ont été désignées afin d’œuvrer en étroite collaboration avec nos ambassadeurs, avec les services du ministère des affaires étrangères et de l’ensemble de l’Etat à la mobilisation complète des acteurs publics et privés à cette fin. C’est un des dispositifs marquants de mise en œuvre concrète de la diplomatie économique sur le terrain.

La mission des représentants spéciaux

• Concourir à la mobilisation des acteurs publics et privés en faveur de la relation politique économique, commerciale, scientifique et culturelle avec le pays qui leur est dévolu.

• Dans le cadre de la lettre de mission qui lui a été envoyée par le Ministre, chaque personnalité conduit sa mission en ciblant notamment les actions où elle peut apporter la plus forte valeur ajoutée.

• Les représentants spéciaux disposent pour cela du plein soutien des services du Quai d’Orsay, en particulier de l’ambassade de France dans le pays concerné, de la direction géographique compétente et de la direction des entreprises,

• Par leur fine connaissance du pays pour lequel ils ont été nommé, les représentants spéciaux seront, pour les entreprises, de parfaits points d’entrée et/ou de puissants relais d’influence vers les décideurs publics et privés des pays concernés.

• A leur mission s’intègrent également des réflexions sur les enjeux liés aux conditions d’accueil en France des communautés d’affaires étrangères –qui sont un élément clé de notre attractivité.

• Cette initiative est complémentaire des dispositifs existants. Elle confortera l’appui que peut apporter le réseau diplomatique et l’Etat à toutes les entreprises intéressées et impliquées dans ces pays-clé.

La mise en place des représentants spéciaux constitue un dispositif souple, pragmatique et déjà opérationnel puisque sept représentants spéciaux ont été nommés et sont actuellement en action :

• Martine Aubry est ainsi très impliquée sur la projection en Chine de toutes les entreprises présentes dans la filière de la "ville durable".

• Louis Schweitzer se focalise plus particulièrement sur les investissements croisés avec le Japon et la place des PME dans les échanges commerciaux qui constituent une priorité pour nos deux pays.

• Philippe Faure se concentre sur la mise en place d’un conseil de haut niveau franco-mexicain, à même d’identifier des propositions concrètes et opérationnelles pour bâtir un partenariat économique fructueux. Il explore également la possibilité de créer un fonds franco-mexicain d’investissement dans le secteur des hautes technologies.

• Jean-Pierre Raffarin s’attèle notamment à la résolution de contentieux économiques franco-algériens.

• Jean-Pierre Chevènement permet de hisser à haut niveau le dialogue économique bilatéral avec la partie russe.

• Pierre Sellal conduit le dialogue stratégique avec les Emirats Arabes Unis.

• Paul Hermelin, veille au développement des exportations françaises en Inde dans les domaines du développement durable, (transport ferroviaire, énergies renouvelables, nouvelles technologies et services).

(Mise à jour : 24.05.13)


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014