Accès rapide :

Favoriser les partenariats public-privé

Enjeux du développement des partenariats public-privé

Noués entre des laboratoires de recherche et des entreprises dans le but d’accroître leur compétitivité, les « partenariats public-privé » sont caractérisés par la poursuite d’intérêts partagés, ainsi que l’élaboration d’une stratégie de recherche commune qui permet le développement conceptuel et technologique spécifique de produits innovants qui seront par la suite commercialisés.

Position de la France dans ce domaine

La France a mis en place un certain nombre de mesures afin d’intensifier la recherche partenariale :

  • depuis 2006, le label « Institut Carnot » attribué par le MESR reconnaît et encourage la capacité de laboratoires de recherche publics à contractualiser avec les entreprises pour des travaux de recherche et de transfert de technologies. Les 33 Instituts Carnot rassemblent 12 000 chercheurs.
  • les Conventions Industrielles de Formation par la Recherche (CIFRE) sont un dispositif qui permet à des entreprises de bénéficier d’une aide financière pour recruter un jeune doctorant en partenariat avec un laboratoire public de recherche. Il connaît un grand succès depuis sa création en 1981 : plus de 12 000 thèses ont été soutenues avec un taux d’emploi très élevé à la sortie

Les Réseaux universitaires pour l’innovation industrielle

Les Réseaux universitaires pour l’innovation industrielle (RU2I, anciens PCP) ont vu le jour en 1987 pour le Venezuela et en 1993 pour le Mexique. Ces programmes ont pour objectif de permettre les échanges entre établissements d’enseignement supérieur et organismes de recherche des pays concernés pour la mise en œuvre d’actions conjointes de formation et de recherche à finalité industrielle, dans le cadre de conventions associant des entreprises. Le système de thèse en co-direction ou cotutelle est l’instrument principal de ce programme qui implique ainsi une formation doctorale pour des étudiants français, mexicains et vénézuéliens.

Deux bureaux d’assistance technique (BAT) en charge de la gestion du programme (à l’Institut National Polytechnique de Toulouse pour le Mexique, et à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour pour le Venezuela) ont été mis en place via une contractualisation avec le ministère des Affaires étrangères et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Les projets sont sélectionnés sur la base d’une procédure publique d’appel à propositions, avec expertise scientifique externe.

Pour en savoir plus :

- Expertise évaluative des programmes de coopération post-gradués, PCP

- Mexique : Juan Martinez Vega, coordonnateur du programme / Magali Fiot, assistante

BAT RU2I Mexique, 6 allée Emile Monso – BP 34038, 31029 Toulouse cedex 4.

Tel : +33 5 34 32 31 82 / Fax : +33 5 34 32 31 83

Site : pcp-mexique.com et courriel : fiot [at] inp-toulouse.fr

- Venezuela : David Bessières, coordonnateur du programme / Marina Hild, assistante

ENSGTI (UPPA), rue Jules Ferry – BP 7511, 64075 Pau

Tel : +33 5 59 40 78 05 / Fax : +33 5 59 40 78 01

Site : pcp-pays-andins.com et courriel : marina.hild [at] univ-pau.fr

Date de mise à jour : 12/09/2012


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014