Accès rapide :

Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI)

1. Présentation générale

Organisme créé par la résolution 2152 (XXI) du 17 novembre 1966 de l’Assemblée générale en tant qu’organe subsidiaire de l’Assemblée, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) est devenue, depuis le 1er janvier 1986, une institution spécialisée du système des Nations Unies, du fait de l’entrée en vigueur, le 21 juin 1985, de l’Acte constitutif adopté à Vienne le 8 avril 1979.

Trois réformes successives de l’Organisation ont été adoptées lors des conférences générales de 1993, 1995 et 1997 portant sur une rationalisation des structures et du fonctionnement interne et un meilleur ciblage des activités.

Son siège est à Vienne.

a) Objectifs

L’objectif principal de l’ONUDI est de promouvoir et d’accélérer le développement industriel dans les pays en développement en vue de contribuer à l’instauration d’un nouvel ordre économique international fondé sur la coopération aux niveaux global, régional et national, de même qu’au niveau sectoriel.

L’ONUDI a trois pôles d’activités :

  • l’allègement de la pauvreté par le biais d’activités productives
  • le développement des capacités commerciales par la promotion de l’investissement industriel et de la technologie (politique industrielle, construction de la capacité institutionnelle, établissement des normes de qualité et métrologie, statistiques industrielles et information industrielle par la gestion de réseaux, notamment l’information relative aux transferts de technologies)
  • l’énergie et l’environnement, par des programmes de soutien aux stratégies et technologies de développement industriel écologiquement durables, dont le transfert des technologies, et par la mise au point de normes et de critères concernant des stratégies et technologies de développement industriel écologiquement durables, ainsi que l’application des traités internationaux concernant l’environnement.

Une nouvelle orientation des programmes a été dernièrement privilégiée, centrée à la fois sur la demande des pays eux-mêmes et la logique du marché et, en décembre 1997, l’Organisation a défini des priorités thématiques pour lesquelles elle pourrait être en mesure d’apporter une compétence véritablement spécifique (promotion des investissements, renforcement institutionnel, agro-industries, industrie propre) avec un accent sur les pays les plus pauvres (Afrique notamment), les agro-industries et les PME ; une large décentralisation a également été approuvée.

b) Fonctionnement

L’ONUDI est composée de 171 États membres (compte tenu des retraits américain et australien dans les années 1990, et de l’entrée du Timor oriental en 2003).

Le Directeur général est nommé par la Conférence générale pour un mandat de 4 ans : M. Kandeh Yumkella (Sierra Leone) a été élu en 2005.

La Conférence générale, composée de tous les États membres, se réunit tous les deux ans en session ordinaire. Elle peut aussi se réunir en session extraordinaire. La 12ème conférence générale a eu lieu du 3 au 7 décembre 2007.

Le Conseil du développement industriel est composé de 53 membres, élus pour 4 ans par la Conférence suivant le principe d’une représentation géographique équitable. Les dernières élections ont eu lieu en décembre 2007.

Le Comité des programmes et des budgets est composé de 27 membres élus pour deux ans par la Conférence, en tenant compte du principe d’une répartition géographique équitable. Les dernières élections ont eu lieu en décembre 2007.

La France fait partie des 5 principaux contributeurs à l’ONUDI.

2. Place de la France

La France fait partie des 5 principaux contributeurs à l’ONUDI.

En 2007 l’ONUDI comptait 656 personnes au total, dont 214 administrateurs, et 97 personnes sur le terrain, dont 26 Français. Par ailleurs, 1 500 experts sont recrutés sur des contrats de court et moyen terme à travers le monde.

Mise en ligne : 16.11.10


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014