Accès rapide :

Qu’est-ce que le G8 ?

Créé à l’initiative de la France en 1975 pour faire face au premier choc pétrolier, le G8 est un groupe informel d’économies avancées qui se réunit une fois par an lors d’un Sommet des chefs d’État et de gouvernement. Il a essentiellement un rôle d’orientation et d’impulsion politiques.

Membres

Les membres du G8 sont la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Russie, l’Allemagne, le Japon, l’Italie et le Canada. Composé de six membres à sa création en 1975, puis de sept avec le Canada en 1976, le groupe est devenu le G8 avec l’inclusion progressive de la Russie à partir de 1998. L’Union européenne (à l’époque la CEE) est associée depuis 1977. Les membres du G8 représentent 15% de la population mondiale, 65% du PIB, les deux tiers du commerce international.

Objectifs

Les membres du G8 s’efforcent d’identifier ensemble des mesures à prendre, là où ils peuvent faire la différence, sur les grandes questions touchant aux enjeux politiques de la sécurité et de la mondialisation. Sans personnalité juridique, ni secrétariat permanent, le G8 n’est pas une institution internationale et ne prend pas de mesures à caractère obligatoire.

Le G8 a été, au cours des trente dernières années, la principale enceinte d’orientation et d’impulsion au plan international dans des domaines de plus en larges au fil du temps : économie dès l’origine, mais aussi développement, paix et sécurité, environnement et changement climatique. Il a permis la mise en place d’un cadre collectif de régulation de la mondialisation.

Depuis le Sommet de Pittsburgh en septembre 2009, qui a marqué une étape majeure dans la réforme de la gouvernance mondiale en faisant du G20 le « principal forum de coopération économique internationale » afin de refléter les nouveaux équilibres mondiaux et le rôle croissant des pays émergents, le G8 redéfinit son rôle.

Le « nouveau G8 » se recentre sur les enjeux géopolitiques et de sécurité, sur le partenariat avec l’Afrique, dans sa double dimension politique et économique, et sur la discussion des sujets d’intérêt commun aux pays du G8, qui sont confrontés à des défis propres.

Sa valeur ajoutée réside dans son efficacité, fondée sur son caractère direct et informel, la tradition de travail en commun et une volonté partagée par ses membres d’assumer leurs responsabilités.

Présidence

Le G8 est présidé à tour de rôle, du 1er janvier au 31 décembre d’une année donnée, par chacun des membres dans l’ordre suivant : France, États-Unis, Royaume-Uni, Russie, Allemagne, Japon, Italie et Canada. L’Union européenne participe au G8 en tant qu’observateur ; elle est représentée au Sommet par le Président du Conseil européen et le Président de la Commission européenne.

Le pays assumant la présidence organise et accueille le Sommet, et le prépare en convoquant en amont des réunions ministérielles, de hauts fonctionnaires et d’experts. La présidence est également responsable de la communication au nom du G8 et des relations avec les pays non membres du G8, les organisations internationales, les ONG et la société civile en général.

La France préside le G8 en 2011 pour la sixième fois. Par le passé, elle a accueilli les Sommets de Rambouillet en 1975, de Versailles en 1982, de Paris en 1989, de Lyon en 1996 et d’Évian en 2003.

Sommet

Le Sommet offre l’occasion d’une discussion franche et informelle entre dirigeants sur les sujets clefs de l’agenda international. Il donne lieu à l’adoption d’une déclaration politique, éventuellement accompagnée de déclarations annexes, plans d’action sectoriels et autres documents.

Le G8 a pris l’habitude, depuis une dizaine d’années, d’organiser lors du Sommet une rencontre avec des dirigeants africains. Traditionnellement, les pays fondateurs du Nouveau Partenariat avec l’Afrique (NEPAD) sont invités -Afrique du Sud, Algérie, Égypte, Nigeria, Sénégal- ainsi que le pays présidant l’Union africaine (UA) et celui présidant le NEPAD. A certaines occasions, des dirigeants d’autres pays ont également été invités.

Réunions préparatoires

Le Sommet est préparé par les « Sherpas », nom donné aux représentants personnels des chefs d’État et de gouvernement. Ils se réunissent plusieurs fois avant le Sommet pour discuter de l’ordre du jour et négocier les textes. En France, le Sherpa est le conseiller diplomatique du Président de la République, M. Jean-David Lévitte.

Les Sherpas sont assistés par les « Sous-Sherpas » Affaires étrangères et Finances, ainsi que par les Directeurs politiques des ministères des Affaires étrangères et les Représentants personnels pour l’Afrique des chefs d’État et de gouvernement.

Réunions ministérielles

La présidence organise également des réunions ministérielles, qui préparent le Sommet mais ont également leur propre ordre du jour et font l’objet de communiqués rendus publics.

Les Ministres des Affaires étrangères se réunissent une fois avant le Sommet et une deuxième fois en septembre à New York à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) pour discuter des questions de politique étrangère et de sécurité. Ces réunions sont préparées par les Directeurs politiques.

D’autres réunions ministérielles peuvent être organisées. En 2011, se tiendra notamment une réunion ministérielle sur le trafic transatlantique de drogue et la criminalité qui l’accompagne, qui rassemblera les pays du G8 mais également d’autres pays d’Amérique latine et d’Afrique concernés au premier chef par ce problème.

Représentants personnels pour l’Afrique / Forum pour le Partenariat avec l’Afrique

En 2002, un réseau de Représentants personnels pour l’Afrique des chefs d’État et de gouvernement du G8 a été mis en place pour engager un dialogue avec le Nouveau Partenariat avec l’Afrique (NEPAD). En 2003, la France s’est appuyée sur ce réseau pour la préparation du Plan d’action du G8 d’Évian pour l’Afrique ; elle a élargi le cadre de ce groupe en créant le Forum pour le Partenariat avec l’Afrique, qui est ouvert aux principaux bailleurs bilatéraux et multilatéraux, notamment européens.

Les Représentants personnels pour l’Afrique se réunissent plusieurs fois avant le Sommet avec les Représentants personnels des dirigeants des pays africains qui sont invités au Sommet pour préparer cette rencontre.

Le Forum pour le partenariat avec l’Afrique se réunit au moins deux fois par an. Il est coprésidé en alternance par deux pays africains et deux pays partenaires au développement (le pays présidant le G8 et un pays de l’OCDE non membre du G8). Il est chargé depuis 2005 du suivi des engagements souscrits à l’appui du développement par les États africains et leurs partenaires au développement, dans le cadre d’un exercice de redevabilité mutuelle.

Langue

Il n’y a pas de langue officielle du G8, car le G8 est une procédure de consultation et non une organisation internationale. Les chefs d’État et de gouvernement s’expriment dans leurs propres langues lors du Sommet. Les consultations préalables à la préparation du Sommet sont menées en anglais.

Mise à jour : octobre 2010


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014