Accès rapide :

Médias et audiovisuel

L’action audiovisuelle de la France

L’action audiovisuelle extérieure de la France est un élément essentiel de sa politique d’influence au service de la diffusion de ses valeurs et de sa culture à l’étranger, du partage de sa vision du monde mais également du dialogue avec les autres cultures.

La diplomatie culturelle française en matière d’audiovisuel s’appuie sur deux grands vecteurs dans ce domaine :

- de grands médias internationaux tels que TV5Monde (qui touche plus de 220 millions de foyers 24h/24), France 24 (près de 200 millions 24h/24) ou encore RFI et sa filière arabophone Monte Carlo Doualiya (près de 50 millions d’auditeurs hebdomadaires) ;

- le cinéma français, cinéma le plus diffusé au monde après celui des Etats-Unis.

Le ministère des Affaires étrangères accompagne le lancement de certaines productions françaises à l’étranger en partenariat avec des organismes spécialisés comme Unifrance films, le Bureau export de la musique ou TV France International et en liaison avec l’Institut français et le réseau culturel français à l’étranger.

Illust: Claire Hédon avec un, 29.6 ko, 400x266
Claire Hédon avec un de ses invités. Photo : S.Bonijol/RFI

Mettre en œuvre la politique audiovisuelle extérieure de la France

Les attachés audiovisuels (une cinquantaine couvrant 113 pays) contribuent, dans leurs pays de résidence et dans les régions dont ils ont respectivement la charge, à la mise en œuvre de la politique audiovisuelle extérieure de la France. Cette politique s’inscrit dans le cadre de la promotion des industries culturelles et créatives françaises, priorité du MAEDI.

Leurs secteurs d’intervention sont le cinéma, les médias, les programmes audiovisuels, la musique, le jeu vidéo, les contenus pour le web et le journalisme.

Leurs missions sont les suivantes :

- Faciliter l’accès au marché local aux médias français publics et privés, et en priorité au groupe France Médias Monde (RFI, France 24) et à la chaîne TV5Monde

Comment ? En leur signalant des opportunités de développement, et particulièrement aux nouveaux moyens de diffusion numériques

- Faire la promotion des industries culturelles et créatives françaises : cinéma, programmes audiovisuels, jeux vidéos, contenus pour le Web et musique

Comment ? En travaillant de concert avec l’ensemble des opérateurs français dont celui en charge de la promotion des intérêts économiques français Business France, alerter sur les opportunités de marché, mais aussi accompagner Unifrance, TV France international, le Bureau Export, le Syndicat national du jeu vidéo et les professionnels (exportateurs, producteurs, diffuseurs, directeurs de festival,…). En mettant en relation institutions et professionnels locaux et français

- Valoriser l’expertise française des secteurs audiovisuels

Comment ? En favorisant les missions d’experts français, les professionnels et les spécialistes de la formation de l’INA, des écoles de cinéma et de journalisme, par exemple, ou des experts du secteur public, Centre national du cinéma et de l’image animée, CSA,… Et en veillant à renforcer la notoriété des contenus, artistes, chaînes, institutions culturelles,… dans les médias locaux.

- Promouvoir le modèle économique et réglementaire français en matière d’audiovisuelle et soutenir la diversité culturelle

Comment ? En mettant en place des actions (ateliers, séminaires, rencontres, formations,…) autour du soutien à la création, de la défense du droit d’auteur, de la lutte contre le piratage,…En valorisant les dispositifs en faveur de la diversité culturelle et de l’émergence des jeunes talents du Sud (Aide aux cinémas du monde et Fabrique des cinémas du monde, animés par l’Institut français et le Centre national du cinéma et de l’image animée)

Mise à jour : mai 2016


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016