Accès rapide :

Désarmement et non-prolifération

Brève

Décision des États-Unis de renoncer à la production et l’acquisition de mines antipersonnel (Maputo, 27 juin 2014)

Aujourd’hui encore, des milliers de personnes de par le monde sont, chaque année, mutilées ou tuées par des mines antipersonnel ou d’autres restes explosifs de guerre, et plus de quarante pays ou territoires restent pollués par ces armes.

Membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies et Etat doté d’armes nucléaires au sens du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), la France a des responsabilités particulières pour la préservation et le renforcement de la paix et de la sécurité internationales.

L’action de la France en matière de lutte contre la prolifération, de maîtrise des armements et de désarmement prend en compte cette double responsabilité. Elle est guidée par des principes constants :

  • agir pour un monde plus sûr ;
  • développer les relations amicales entre Etats ;
  • prévenir les menaces à la paix ;
  • respecter le droit à la légitime défense ;
  • refuser la course aux armements ;
  • progresser vers le désarmement général et complet.
    La France agit par les moyens du multilatéralisme, des régimes normatifs et, lorsque cela est nécessaire, des initiatives informelles.

Elle soutient les organisations internationales chargées de mettre en place des dispositifs internationaux de vérification, et participe aux mesures de confiance et de sécurité destinées à assurer la stabilité et la transparence au sein de la communauté internationale.

Elle prend enfin en compte les mutations des conditions de la sécurité internationale et les évolutions du contexte stratégique, en recherchant la solidarité internationale la plus large.

Lien utile :

Mise à jour : février 2013

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014