Accès rapide :

Haut Karabagh

Depuis 1997, la France assume avec les États-Unis et la Russie la co-présidence du Groupe de Minsk, chargée dans le cadre de l’OSCE, d’une médiation entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan pour trouver une solution négociée au conflit du Haut-Karabakh. À ce titre, la France est directement impliquée dans les négociations menées entre les ministres des Affaires étrangères arménien et azerbaïdjanais. Le conflit du Haut-Karabakh est également régulièrement abordé lors des entretiens bilatéraux des autorités françaises avec les autorités de Bakou et d’Erevan.

Afin de donner un nouvel élan à la négociation, le président de la République a, lors de son déplacement à Bakou puis à Erevan du 11 au 13 mai 2014, proposé à ses homologues arménien et azerbaïdjanais de se réunir à Paris à l’Automne pour discuter des pistes de solution à ce conflit, qui en dépit du cessez-le-feu conclu voici vingt ans continue à avoir un impact négatif sur les parties.

Toute solution durable à ce conflit prolongé devra respecter les principes de non-recours à la force, d’intégrité territoriale des États et de droit à l’auto-détermination des peuples.

Source : Réponse de M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, à une question de l’Assemblée nationale (Paris, 23/09/2014)

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014