La formation en sécurité intérieure

La formation en matière de sécurité intérieure est menée conjointement par les forces de police, la gendarmerie, la justice et les douanes.

EIFORCES - Centre de perfectionnement aux techniques de maintien de l’ordre (CPTMO) – Awaé (Cameroun)

Le CPTMO d’Awaé au Cameroun est un pôle d’excellence dans le domaine de l’ordre public. Créé en 2001, il forme des stagiaires issus de d’une vingtaine de pays africains. Sa mission est la formation, le recyclage et le perfectionnement du personnel officier et non officier de la gendarmerie camerounaise dans le domaine du maintien de l’ordre, ainsi que la satisfaction en ce domaine des besoins spécifiques des pays africains sur la base de conventions ou d’accords particuliers. Le Centre organise deux types de stages : le stage de perfectionnement au commandement d’une unité de gendarmerie mobile en situation de trouble à l’ordre public et le stage de formation des équipes légères d’intervention (ELI). Le CPTMO est également le pilier central de l’école internationale des forces de sécurité (EIFORCES) en cours de constitution, implantée sur le même site. Cette école se fixe pour ambition de former et de perfectionner les unités de polices constituées devant participer à des OMP sur le continent africain.

Sur une centaine de places proposées chaque année par le CPTMO, un tiers est destiné au Cameroun. A terme, l’EIFORCES sera en mesure de former près de 1000 stagiaires par an.

Cours d’application des officiers de gendarmerie (CAOG) – Ouakam (Sénégal)

Créé en 2007 à Ouakam au Sénégal, le C.A.O.G. répond aux besoins en formation des gendarmeries africaines, en formant des officiers élèves dans le domaine du maintien de l’ordre et de la sécurité publique générale. Volonté affirmée du Sénégal de disposer d’une capacité de formation professionnelle de haut niveau pour l’encadrement supérieur des gendarmeries francophones du continent, le CAOG a pour ambition de former des commandants de peloton et d’escadron de gendarmerie mobile, et des adjoints au commandant de compagnie de gendarmerie territoriale.

Le CAOG propose une cinquantaine de places chaque année à plus d’une dizaine de pays africains.

Mise à jour : juin 2013

PLAN DU SITE