Accès rapide :

Soutenir la création de "Programmes de recherche en réseaux" (P2R)

Pour valoriser les coopérations engagées dans le cadre des partenariats Hubert Curien et marquer une nouvelle étape vers la constitution de réseaux d’excellence, le ministère des Affaires étrangères a créé en 2004 un nouveau type de programme de coopération associant la France et un pays partenaire pour permettre à des chercheurs de plusieurs laboratoires de travailler ensemble sur une thématique scientifique commune.

Les finalités et les financements de ces Programmes de Recherche en Réseaux (P2R) sont mis en œuvre conjointement avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. De grands organismes de recherche français, tels que le Centre national de la Recherche scientifique (CNRS), l’Institut national de la Recherche agronomique (INRA), l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) peuvent y être associés.

Cet instrument de coopération a été développé avec l’Allemagne, l’Inde, la Chine, Israël, l’Afrique du Sud.

Le schéma suivant a été adopté :

  • durée des programmes de recherche : de 2 à 4 ans avec évaluation à mi-parcours, selon les pays ;
  • appel à propositions après définition conjointe des thématiques de recherche ;
  • choix des thématiques : de manière pragmatique en tenant compte de l’existant et des projets de recherche déjà conduits notamment dans le cadre des partenariats Hubert Curien (PHC) et des Projets internationaux de coopération scientifique (PICS) ;
  • mise en place d’un comité scientifique et stratégique chargé de définir les orientations scientifiques et de valider la présélection des projets effectuée après appel à propositions par les organismes concernés ;
  • financement : maximum de 200 à 300 000 euros par programme, à parité avec le pays partenaire ;
  • participation recommandée de deux à trois post-doctorants, pour 12 mois, pendant la durée du programme.

Depuis 2004, 17 programmes P2R ont été lancés, représentant plus d’une centaine de projets de recherche, impliquant plus de 600 chercheurs français et étrangers, dans des thématiques scientifiques d’importance stratégique ou d’innovation technologique, telles que les sciences et gestion de l’eau, l’environnement et le développement durable, la biophysique, la bioinformatique, la génétique, les neurosciences et la robotique, l’astrophysique, les mathématiques, l’optique, les sciences et technologies de la communication et de l’information.

Le nombre élevé de co-publications et "l’effet réseau" engendré par les séminaires de restitution auxquels participent toutes les équipes soutenues témoignent de l’essor de ces coopérations dans le dispositif français.

La gestion de ces programmes a été confiée à l’Agence Française de Développement (AFD) ou à CampusFrance.

Mise à jour : avril 2013


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014