Accès rapide :

Monténégro

La contrainte budgétaire et la petite taille du pays sont deux paramètres déterminants pour comprendre les enjeux de l’enseignement supérieur au Monténégro. L’adhésion au processus de Bologne, la lutte contre la corruption et l’amélioration de la qualité de l’enseignement constituent la ligne directrice des évolutions en cours. Toutefois, l’université publique monténégrine traverse une grave crise financière qui s’est traduite par le projet, pour l’instant non réalisé, de supprimer certaines spécialités, mais également par une centralisation accrue de la gestion financière des facultés et par voie de conséquence une diminution de leur autonomie décisionnelle.

Avant l’indépendance, l’Université du Monténégro, publique, était le seul établissement d’enseignement supérieur dans le pays. Elle englobe 19 facultés ainsi que deux instituts, et offre 79 programmes d’études. La première université privée ouverte au Monténégro est Mediteran, en 2006, la seconde est Donja Gorica, ouverte en 2010. Il existe six autres facultés privées dans le pays.

Durant l’année universitaire 2012-2013 le nombre total des étudiants monténégrins s’est élevé à 27 000, dont environ 6 000 au sein des Universités et facultés privées.

Le ministère de l’éducation est l’organe habilité à gérer l’ensemble de l’enseignement supérieur de pays. Depuis 2003 il existe un Conseil de l’enseignement supérieur dont la fonction est d’assurer l’accréditation et le contrôle des structures de l’enseignement supérieur.

Télécharger la fiche en format pdf

Mise à jour : 03.11.14


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015