Accès rapide :

Nicaragua

I- Organisation de l’enseignement supérieur

L’article 125 de la constitution politique du Nicaragua garantit l’autonomie de l’éducation supérieure.

Conformément à la nouvelle loi d’autonomie, approuvée par l’Assemblée nationale en 1992, le Conseil National de Universités (CNU) est l’organe de coordination des universités et centres supérieurs d’enseignement technique. Il est composé de 15 membres :

  • Les dix recteurs et directeurs des établissements qui bénéficient d’une subvention de l’État correspondant, selon la loi 151, à 6% du budget général du pays : UNAN Managua, UNAN León, UNI, UNA, UPOLI, UCA, Ecoles agricoles de Rivas et Estelí, BICU et URACCAN.
  • Le secrétaire général du Conseil (secrétaire de l’université qui a la présidence),
  • Le président de l’Union Nationale des Étudiants (UNEN),
  • Le secrétaire général de l’Association des Professeurs,
  • Le secrétaire général de la Fédération des travailleurs de l’administration,
  • Le secrétaire technique.

Le président est élu pour deux ans parmi les membres du CNU.

Entre autres fonctions, le CNU a pour vocation d’autoriser la création de nouveaux établissements. Ce n’est qu’après accord du Conseil que l’Assemblée Nationale peut procéder à la légalisation d’un nouveau centre d’études supérieures.

Télécharger la fiche en format pdf

Mise à jour : 03.02.12


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016