Accès rapide :

Turquie

Créé en 1981, le YÖK est la seule autorité administrative autonome responsable de l’organisation, de la planification, de la reconnaissance et de la supervision de tous les établissements d’enseignement supérieur (universités, académies rattachées au ministère de l’éducation nationale, grandes écoles, conservatoires, instituts…). Il propose, au gouvernement et au parlement, les budgets qui seront accordés aux universités. Il suggère au gouvernement d’éventuelles créations d’universités, de facultés, d’écoles ou d’instituts et la création de postes d’enseignants.

Le Conseil est composé de 21 membres (dont un siège vacant à ce jour). Sept d’entre eux sont nommés par le Conseil interuniversitaire ; sept par le gouvernement et sept par le président de la république. Les membres du Conseil sont nommés pour une période de quatre ans (renouvelable). Le président du YÖK est directement désigné, parmi ses membres, par le président de la république. En décembre 2011 et pour la première fois depuis la création du YÖK, un ancien recteur d’une université privée, M. Gökhan Çetinsaya , a été nommé à la présidence de l’institution.

Le YÖK est à la fois une agence d’orientation (par le biais de la nomination des recteurs) et de financement (définition des budgets des universités publiques ; octroi de bourses d’études). Dans la mesure où les universités demeurent l’un des tout premiers acteurs de la R&D en Turquie, les décisions du YÖK, influencent indirectement la recherche turque.

- En outre, il existe un lien entre le Conseil de l’enseignement supérieur et le Ministère de l’éducation nationale

Il existe un lien organique entre le YÖK et le ministère de l’éducation nationale (MEB - Millî Eğitim Bakanliği) qui est le Comité national pour la formation des maîtres (ÖYMK - Öğretmen Yetiştirme Millî Komitesi). Ce dernier a pour vocation de déterminer les besoins en corps enseignant ; de définir les contingents par discipline et par niveaux ; et de planifier la formation des professeurs.

Un projet de réforme du YÖK, proposé par le gouvernement en 2013, qui avait pour objectif de modifier considérablement les pouvoirs de cette institution, est toujours soumis à débat entre les différents établissements supérieurs du pays.

Télécharger la fiche en format pdf

Doc:Fiche Curie Turquie , 460.4 ko, 0x0
Fiche Curie Turquie - (PDF, 460.4 ko)

Mise à jour : 03.12.14


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014