Accès rapide :

Burundi

L’enseignement supérieur au Burundi était fondé sur la loi du 13 juillet 1989 portant réorganisation de l’Enseignement au Burundi. La loi n°1/22 du 30 décembre 2011 portant réorganisation de l’Enseignement Supérieur au Burundi a récemment redéfini ce cadre. Pour la rentrée académique 2011-2012, le plus important établissement d’enseignement supérieur public, l’Université du Burundi (crée en 1964) a adopté la réforme des programmes et des structures de formation pour s’adapter au « Processus de Bologne » dit « LMD » (Licence-Master-Doctorat) ou, appliqué au Burundi, le système « Bachelier-Master-Doctorat » (BMD) .

L’accès à l’enseignement supérieur public était, jusqu’en 2011, conditionné par l’obtention du diplôme de fin des Humanités (diplôme de fin d’études secondaires), délivré par l’établissement secondaire fréquenté par l’élève. Pour accéder à l’Université du Burundi (UB), il fallait également obtenir, avec un score supérieur à 50%, le diplôme d’Etat, équivalent du Baccalauréat français. Les étudiants qui s’inscrivaient dans l’enseignement supérieur privé pouvaient, en revanche, y accéder sans obtenir le diplôme d’Etat. La loi de décembre 2011 a modifié ce processus, le diplôme d’Etat devenant le seul critère d’accès aujourd’hui pour tout l’enseignement supérieur au Burundi.

Télécharger la fiche en format pdf

Doc:Fiche Curie Burundi 2014 , 153.9 ko, 0x0
Fiche Curie Burundi 2014 - (PDF, 153.9 ko)

Mise à jour : janvier 2014


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014