« Au cœur du dérèglement climatique » : exposition photo et webdocumentaires (1er décembre 2015)

Un séjour en 2014 à la base scientifique internationale de Ny-Ålesund sur l’île du Spitzberg (Norvège), située dans la zone du monde où le réchauffement climatique augmente deux fois plus vite qu’ailleurs, persuade Frédéric de la Mure, photographe du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, de la nécessité de rendre compte des effets de ce dérèglement.

Pour accélérer la prise de conscience et souligner l’urgence à agir en vue de la COP21 qui s’ouvre le 30 novembre 2015, il a séjourné non seulement dans cette région couverte de glaciers et au Groenland, mais aussi aux Maldives, au Bangladesh et aux Pays-Bas.

À chaque étape, il a interrogé les populations qui vivent ces conséquences au quotidien, ainsi que des scientifiques, des urbanistes, des ONG et les diplomates français mobilisés et engagés à leurs côtés. En résulte un travail qui montre à quel point les répercussions de la montée des eaux sur l’environnement sont globales, multiples et plus que préoccupantes.

Aux Maldives, pays composé de 1 200 îles dont 80 % s’élèvent à moins d’un mètre du niveau de la mer, le corail s’érode et des îles entières doivent être évacuées. Au Bangladesh, la fonte des glaciers de l’Himalaya d’un côté et la montée du niveau de la mer de l’autre prennent en étau les 180 millions d’habitants ; déjà extrêmement pauvres, ils sont contraints par les crues, les inondations et les cyclones à se déplacer sans cesse. Pays du Nord, du Sud, insulaires ou continentaux, côtiers et montagneux, tous ont en commun de se trouver dès aujourd’hui au cœur du dérèglement climatique.

« Au cœur du dérèglement climatique » est un témoignage concret et ancré dans le quotidien des populations, donnant à voir et comprendre l’urgence d’aboutir à un accord international en matière de lutte contre le changement climatique.

Image Diaporama - Photo : F. de la Mure/MAEDI

Photo : F. de la Mure/MAEDI

Image Diaporama - Photo : F. de la Mure/MAEDI

Photo : F. de la Mure/MAEDI

Image Diaporama - Photo : F. de la Mure/MAEDI

Photo : F. de la Mure/MAEDI

Image Diaporama - Photo : F. de la Mure/MAEDI

Photo : F. de la Mure/MAEDI

Image Diaporama - Photo : F. de la Mure/MAEDI

Photo : F. de la Mure/MAEDI

Image Diaporama - Photo : F. de la Mure/MAEDI

Photo : F. de la Mure/MAEDI

Image Diaporama - Photo : F. de la Mure/MAEDI

Photo : F. de la Mure/MAEDI

Image Diaporama - Photo : F. de la Mure/MAEDI

Photo : F. de la Mure/MAEDI

Image Diaporama - Photo : F. de la Mure/MAEDI

Photo : F. de la Mure/MAEDI

« Au cœur du dérèglement climatique », c’est :

  • une exposition à découvrir du 27 novembre au 31 décembre 2015 dans le grand hall de la gare Saint-Lazare à Paris qui s’habillera pour l’occasion en autant d’icebergs, plages, fleuves et dunes accompagnés de phrases fortes soulignant l’urgence climatique.
  • une série de 4 webdocumentaires, permettant de commencer ou poursuivre l’expérience en ligne. Mêlant photoreportages et témoignages audio, ces récits interactifs vous font voyager dans des pays et régions directement touchés par le dérèglement climatique : à la rencontre des populations, des experts et de tous ceux qui, chaque jour, y font face et tentent d’y apporter des solutions.

4 webdocumentaires :

  • 79° Nord (Norvège) : partez en Arctique, à Ny Alesund, la base scientifique la plus au Nord de la planète, où le réchauffement de la planète est deux fois plus rapide que la moyenne mondiale. Et constatez par vous-même, avec l’aide des scientifiques, les effets de la fonte des glaces sur un écosystème fragile.
  • Face à la Mer (Maldives) : accostez et plongez au milieu des 1 200 îles de l’archipel, dont 80 % se situent à moins d’un mètre du niveau de la mer. Et voyez en direct l’érosion des côtes, les barrières de corail en péril, la hausse de la température et l’acidification de l’eau de mer ou encore les premiers réfugiés climatiques.
  • Pris en étau (Pays-Bas) : arpentez les ingénieux et minutieux « reliefs » hollandais, pour la plupart artificiels alors qu’un quart du pays se trouve sous le niveau de la mer. Et appréhendez l’enjeu des prévisions et innovations scientifiques alors que monte d’un côté l’eau de mer et qu’affluent de l’autre les fleuves grossis par la fonte des glaciers européens.
  • Envers et contre tout (Bangladesh) : entrez enfin dans le quotidien des 166 millions de bangladeshis, dont le territoire est exposé simultanément aux inondations fluviales précoces, aux cyclones et à la montée du niveau de la mer. Et mesurez les répercussions dramatiques d’un réchauffement climatique entraînant à la fois la fonte des glaciers himalayens, la hausse des températures et la montée des eaux.

Le photographe

Frédéric de la Mure, né en 1957, est le photographe officiel du Quai d’Orsay et travaille depuis plus de trente ans à la Direction de la communication et de la presse du ministère des Affaires étrangères et du Développement international. Auteur de quatre ouvrages en français et de plus d’une dizaine d’expositions et de travaux sur le Japon, les docks européens ou encore sur les Français du bout du monde, il couvre au quotidien les moments forts de la diplomatie française et internationale.

Informations pratiques

L’exposition photo
Gare Saint-Lazare
du 27novembre 2015 au 31 décembre 2015
Métro lignes 12, 13, 14, 3 et 9
5 h - minuit
Accès libre

Les webdocumentaires
Accessibles (web et mobile) sur le site du ministère

Ressources

L’ensemble des contenus peuvent être utilisés en tout ou partie à l’exclusion de tout usage commercial ou lucratif et sous réserve de mentionner la source (© Ministère des Affaires étrangères et du Développement international – 2015).
Retrouvez une sélection de photographies en accès libre sur Flickr : pour le webdocumentaire et pour l’exposition.

PLAN DU SITE