Accès rapide :

COP 21 - Le point sur la dernière ligne droite des négociations (12 décembre 2015)

Pour cette dernière semaine de négociations, les ministres de l’Environnement, de l’Energie et des Affaires étrangères prennent le relais des délégués afin de procéder aux arbitrages politiques nécessaires pour l’obtention d’un accord.

Retour sur la dernière semaine des négociations

Vendredi 11 décembre : journée marathon pour les négociateurs

19h30 : le président de la COP21 Laurent Fabius s’est exprimé devant les journalistes pour faire le point sur l’intense journée de négociations. Il a réaffirmé sa ambition de présenter un nouveau texte demain en plénière à 9 heures.

12h30 : après deux nuits de veille, les négociateurs se sont remis au travail pour trouver les compromis nécessaires. Le président de la COP21 Laurent Fabius et le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon ont tenu un point presse vers 12h30.
« Nous sommes presques au bout du chemin, je suis optimiste » a commencé par dire Laurent Fabius. Avant de poursuivre : « Je serai en mesure de présenter un texte demain à 9h à l’ensemble des parties ». Le Secrétaire général des Nations unies a d’abord tenu à saluer « les efforts diplomatiques » de Laurent Fabius. « Je suis convaincu que les négociateurs pourront aboutir à un accord ambitieux et fort » a ensuite déclaré Ban Ki-Moon.

Jeudi 10 décembre : nouvelle nuit blanche en perspective

Le président de la COP21 a donné aux délégués jusqu’à 23h30 pour étudier le nouveau texte qu’il leur a présenté lors du nouveau Comité de Paris convoqué à 21h. Les 196 Parties doivent se retrouver pour une réunion en format « Indaba » présidée par Laurent Fabius, une « Indaba des solutions », comme il l’a qualifiée, qui sera exclusivement orientée vers la recherche de compromis. En savoir plus. Retrouver le discours du président de la COP21 et sa déclaration à la presse à l’issue de la réunion du Comité de Paris.

Mercredi 9 décembre : une nouvelle base de négociations

20h : le président de la COP21 a proposé une nouvelle méthode de travail en plénière du Comité de Paris. Il a proposé aux parties deux réunions en format « Indaba », réservée aux parties au niveau des chefs de délégation. « C’est cette nuit que nous devrons construire l’équilibre général du texte et avancer pour résoudre les points politiques en vue de l’accord final », a-t-il expliqué (retrouver son discours). En savoir plus.

15h : initialement annoncé pour 13h, le nouveau texte a finalement été présenté en plénière du Comité de Paris à 15h. Le président de la COP21 s’est félicité des progrès réalisés, le texte est ainsi passé de 43 à 29 pages par rapport à la version antérieure et les trois quarts des points entre crochets ont été supprimés. « Nous avons progressé mais il reste encore du travail » a pondéré Laurent Fabius. « Trois questions transversales devront faire l’objet de discussions approfondies : la différenciation, le financement et le niveau d’ambition de l’accord. » Les 196 Parties ont jusqu’à 20 heures, heure à laquelle le Comité de Paris se réunira, pour étudier cette nouvelle base (Retrouver le discours du président de la COP21).

Mardi 8 décembre : un nouveau texte annoncé pour mercredi

Le président de la COP21 annonce qu’il présentera mercredi à 13h aux 196 parties une version « nettoyée » qui prendra pour base le texte de l’ADP, amendé des conseils des facilitateurs de l’ADP et complété par les recommandations des facilitateurs transmises avant. En savoir plus. Retrouver le discours du président de la COP21.

Lundi 7 décembre : première réunion du Comité de Paris

Le Comité de Paris se réunit pour la première fois en plénière. Les facilitateurs font le point sur les consultations menées depuis la veille. En savoir plus.

Une nouvelle version du projet d’accord

Le texte, transmis samedi 5 décembre et long de 43 pages, intègre des propositions de compromis sur chaque grand chapitre de la négociation.

Il est complété par cinq pages de « notes de réflexion » pour éclairer les ministres sur les débats qui ont eu lieu la semaine dernière. « Les formulations sont plus synthétiques, le nombre d’options a été réduit. Avec ce nouveau projet, un pas a été franchi vers le compromis final » a déclaré le président de la COP21, Laurent Fabius lors du point presse lundi 7 décembre.

- En savoir plus : Crochets, options, etc… Explication de texte par Philippe Lacoste, adjoint de Laurence Tubiana

Cette semaine de négociations a commencé par les allocutions d’une centaine de ministres venus du monde entier, des allocutions qui se poursuivront demain.

En parallèle, les ministres nommés comme facilitateurs par Laurent Fabius – « les ambassadeurs du compromis » – ont commencé leur travail au sein de groupes de travail dès dimanche après-midi.

- En savoir plus sur l’équipe de facilitateurs

Une nouvelle méthode de travail

Le président de la COP21 a en effet proposé une nouvelle méthode de travail pour avancer plus vite.

Une méthode de travail adoptée en plénière par les 196 parties samedi 5 décembre et qui se concentre autour :

- du Comité de Paris présidé par Laurent Fabius qui se réunira tous les jours ;

- de 4 groupes de travail dont les discussions seront menées par deux ministres facilitateurs pour chaque groupe ;

Les thèmes retenus pour les groupes de travail sont ceux dont la résolution conditionne largement l’obtention d’un accord :

  • les "moyens de mise en œuvre", à savoir les questions de financement et de transfert de technologies ;
  • la "différenciation" qui renvoie à la responsabilité historique des pays développés dans les émissions de gaz à effet de serre ;
  • l’ "ambition" de l’accord, son objectif de long terme et ses mécanismes de révision ;
  • l’"action pré-2020" à savoir les actions à prendre avant 2020, date prévue d’entrée en vigueur de l’accord.

- d’un groupe pour les vérifications juridiques et linguistiques.

En savoir plus sur la méthode de travail, site cop21.gouv.fr

Prochaines étapes

  • mercredi 09 décembre : présentation par le Comité de Paris d’un nouveau projet d’accord En savoir plus : site de cop21.gouv.fr
  • jeudi 10 décembre : l’accord doit être conclu pour procéder aux vérifications juridiques finales et à la traduction dans les six langues onusiennes (anglais, français, russe, arabe, chinois, espagnol).
  • vendredi 11 décembre : adoption de l’accord en plénière à 18h.

Source : Site cop21.gouv.fr


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016