Objectif de développement durable n°16 : paix, justice et institutions efficaces

Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes.

État des lieux

Depuis 2000, le nombre de personnes forcées de fuir la guerre, les conflits et l’extrême violence n’a cessé d’augmenter. Réduire les conflits, construire la paix et la consolider implique une mobilisation sans précédent de la communauté internationale, car il ne peut y avoir de développement sans sécurité et de sécurité sans développement.

D’ici à 2030, l’agenda du développement cible un monde libéré de la corruption, des trafics illicites, de la circulation illégale des armes, qui sont autant de menaces pour la stabilité politique et le développement de l’humanité.

Les cibles des Nations unies pour l’ODD 16 à atteindre en 2030

Les projets du MEAE

Les chiffres clés

20%

des crédits délégués par le MEAE à l’AFD pour le financement de projets dont l’initiative relève des OSC françaises engagées dans la solidarité internationale sont attribués au secteur des droits de l’Homme, de la gouvernance et des populations vulnérables.

  • A la demande du MEAE, l’ADF finance à hauteur de 5 millions d’euros l’initiative du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert dont les activités d’ouverture des données œuvrent à rendre les institutions plus efficaces, plus transparentes et plus redevables.
  • Le comité interministériel pour la coopération internationale et le développement a acté en novembre 2016 la création d’une facilité d’atténuation des vulnérabilités et de réponse aux crises d’un montant de 100 millions d’euros par an, mise en œuvre par l’AFD.

Exemples de projets

Dans le cadre du Fonds Fiduciaire d’Urgence (FFU) de l’UE pour l’Afrique qui constitue l’instrument financier du Plan d’action de La Valette (novembre 2015), de nombreux projets visent à lutter contre la traite des êtres humains et le trafic de migrants.

Dans le cadre de ce Fonds, plusieurs projets portés par la France visent à répondre à l’ODD 16, parmi lesquels :

  • le projet d’appui à la prévention de la radicalisation violente en Mauritanie, porté par Expertise France ;
  • l’initiative Lac Tchad mise en œuvre par l’AFD qui vise à répondre aux besoins des populations affectées par la crise Boko-Haram en développant des activités génératrices de revenus et en renforçant la cohésion sociale entre personnes déplacées et hôtes ;
  • les programmes d’appui au fonctionnement de l’état civil au Mali et au Sénégal, portés par Civipol.

La France contribue également au fonds régional d’affectation spéciale de l’UE en réponse à la crise syrienne (« fonds Madad ») créé en 2014 afin de garantir l’accès à l’éducation et à l’emploi des enfants et des jeunes, tant réfugiés syriens que membres des communautés d’accueil et aider les administrations des pays d’accueil à assurer la subsistance et la cohésion sociale des populations.

AFD - Répondre à une crise régionale qui s’installe dans la durée : Initiative Lac Tchad 2016-2020
MEAE et Expertise France – Fonds international pour les droits de l’Homme et contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre (mai 2017)
AFD - Appui au système judiciaire de Côte d’Ivoire
Expertise France - Appui à la Cour des comptes de Côte d’Ivoire (mai 2017)
Fondation pour le droit continental - Université d’été du droit continental Juillet 2017
MEAE et Fondation pour le droit continental - Lancement du portail collaboratif des acteurs français de la coopération juridique et judiciaire à l’international Avril 2017
MEAE - Plaidoyer en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort en Afrique sub-saharienne

Les publications du MEAE

Les publications des opérateurs

Liens utiles

Mise à jour : mai 2017

PLAN DU SITE