Accès rapide :

Les projets actuels en faveur des droits des femmes

Genre et cohésion sociale

Ce projet pluriannuel (2013-2016) d’un montant d’1,3 M€ vise à améliorer l’employabilité des jeunes et des femmes au Maroc, en Tunisie et en Egypte.

Il porte sur des actions d’autonomisation des femmes rurales, de lutte contre les inégalités de genre dans l’accès au marché de l’emploi, et du renforcement des capacités des femmes entrepreneures. Il est mis en œuvre par Batik International, ONU Femmes et les Services de Coopération et d’Action Culturelle du Caire, de Tunis et de Rabat.

Un volet important est consacré à la recherche en partenariat avec l’Institut National d’Etudes Démographiques et l’Institut de Recherche pour le Développement par la création d’un Observatoire des transformations dans le monde arabe.

Femmes d’avenir en méditerranée

Le Fonds de Solidarité Prioritaire « Femmes d’avenir en Méditerranée » (2014-2017), pour un montant de 2.4 M€ se décline en trois axes essentiels :

  • la consolidation d’une communauté régionale d’acteurs de l’égalité à des fins de mutualisation des bonnes pratiques et de la constitution d’un réseau identifiable ;
  • le renforcement des capacités des hautes fonctionnaires, notamment dans les ministères régaliens ;
  • l’identification des jeunes femmes à haut potentiel d’avenir du sud de la Méditerranée afin de leur proposer un programme sur mesure destiné à en faire des vecteurs de changement en faveur de l’égalité.

Ce programme pluriannuel est élaboré en partenariat avec le Ministère des Droits des femmes, des Villes, de la Jeunesse et des Sports, et le délégué interministériel de la Méditerranée.

Programme Muskoka

Cinq FSP Muskoka sont mis en œuvre depuis 2011 par les quatre agences des Nations unies (UNICEF, OMS, FNUAP, ONU-Femmes), par GAVI et par le Réseau Aga Khan pour lutter contre la mortalité maternelle et infantile.

D’un montant annuel de 25 M€ par an de 2012 à 2014, ramené à 20.25 M€ en 2015, le programme Muskoka se décline en quatre domaines d’action :

  • la santé maternelle et néonatale ;
  • la santé infantile ;
  • la planification familiale ;
  • la santé sexuelle et reproductive des adolescent.e.s et des jeunes, avec notamment la construction d’espaces conviviaux et attractifs au niveau des centres de santé.

Au total, le programme Muskoka est mis en œuvre dans 11 pays restant bénéficiaires, dont 7 pays pauvres prioritaires (Bénin, Guinée, Mali, Niger, Sénégal, Tchad et Togo), 2 pays en sortie de crise (Afghanistan et Côte d’Ivoire), ainsi que le Pakistan et le Tadjikistan.

L’AFD reçoit également chaque année 48 M€ afin d’appuyer les pays, notamment d’Afrique francophone, dans la lutte pour la santé sexuelle et reproductive, la santé maternelle, néonatale, infantile et des adolescents.

Accès des femmes à la justice

La France a versé en 2015, une contribution à ONU-Femmes de 100 000 € pour le financement d’un projet d’appui à l’accès des femmes à la justice en Jordanie et au Sénégal.

Ce projet porte sur des activités de plaidoyer en faveur d’évolutions législatives et réglementaires, le soutien aux Institutions nationales des Droits de l’Homme dans leur mission de supervision, ainsi que sur des campagnes de sensibilisations auprès des femmes pour les informer de leurs droits.

Mise à jour : 08.02.2016

PLAN DU SITE