Accès rapide :

Contribution des Elu-es Ecologistes délégués à la coopération décentralisée et à la solidarité internationale (12/02/2013)

Les textes publiés dans le cadre des contributions n'engagent que leurs auteurs

Enjeux et perspectives de la coopération au développement et de la solidarité internationale

L’action de solidarité internationale et de cooperation au développement pratiquée à l’échelon territorial s’inscrit dans les engagements nationaux et internationaux de la France en valorisant ses atouts, et notamment la proximité des populations, des sociétés civiles, au nord comme au sud.

L’investissement des multiples acteurs impliqués dans les rapports Nord/ Sud est à encourager. Le maillage culturel, auquel participent les citoyens dans la coopération et le développement solidaire et international, promeut les valeurs universelles.

Les Elu-es Ecologistes sont aujourd’hui représentés dans toutes les régions et collectivités françaises. Dans leur quotidien, leurs idéaux sont la démocratie, la liberté, le respect des droits humains. Ils sont à cette fin porteurs des valeurs universelles et sont actifs dans la promotion et le développement de la solidarité internationale.

Il sont notamment, ici comme dans le monde, partisans de la decentralisation dans laquelle Etat et collectivities locales doivent travailler en complémentarité afin de garantir une démocratie représentative et participative.

Il convient ainsi d’encourager :

- l’interpellation des différents niveaux de décision publique pour garantir l’effectivité des moyens et des résultats

- la mobilisation et l’éducation citoyenne aux enjeux planétaires et à nos responsabilités communes

- l’amélioration des pratiques par la formation adaptée des acteurs

Les Elu-es Ecologistes, avec tous les acteurs de la société civile, demandent une Loi d’orientation et de programmation sur la coopération, le développement et la solidarité internationale, une loi d’envergure qui permette :

- le respect des exigences sociales et environnementales du commerce équitable et de l’économie durable en engageant la France dans les grandes politiques publiques commerciales, financières, agricoles de régulation internationale nécessaires

  • la réforme de l’Aide Publique au Développement afin de respecter les priorités affichées et d’améliorer sa transparence et son efficacité dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités
  • l’augmentation de l’Aide au dévelopment à la hauteur des engagements internationaux renouvelés mais peu respectés pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement

- une coopération qui promeuve éthique et probité dans la gestion de la chose publique

- le soutien de l’Etat aux coopérations au développement des collectivités locales, pour notamment le changement d’échelle nécessaire aux expériences et démarches réussies qui pourraient être étendues dans des territoires significatifs

Quel est le monde solidaire que nous voulons ?

Nous voulons un monde d’entraide et de coopération entre groupes sociaux, entre sociétés et entre générations.

Nous voulons :

- une coopération et le renforcement des citoyennetés mondiales pour la transition écologique qui commence ;

- la fusion en 2015 des agendas du développement et du climat, des OMD et des ODD, en un agenda et des objectifs universels, pour l’éradication de la pauvreté où qu’elle soit (cf Rio+20) et la protection urgente de l’environnement de notre planète.

La France a un message fort à passer dans ce contexte, conformément à son histoire et à ses valeurs républicaines.

Nous voulons :

- une protection renforcée des populations vulnérables qui souffrent le plus de la répartition inéquitable des richesses mondiales et des dérèglements environnementaux :

- l’accès pour tous et toutes aux services essentiels (eau potable, assainissement, santé, éducation.. à un emploi décent dans les campagnes et dans les villes, à la sécurité ;

- la lutte contre le pillage, et le gaspillage systématiques des richesses vitales.

Enfin, réitérons l’importance que nous donnons au respect des exigences de la démocratie, respect des libertés publiques fondamentales, individuelles et collectives, respect des droits humains.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014