Accès rapide :

Contribution de Cités Unies France 2/2 (10/02/2013) - par Astrid FREY au nom de Cités unies France (CUF)

Les textes publiés dans le cadre des contributions n'engagent que leurs auteurs

Recommandations quant à l’architecture de l’aide et de l’acton internationale française :

Cités Unies France demande à l’Etat français de défendre les propositions et recommandations formulées ci-dessus.

En outre, l’association souhaite mettre en exergue les points suivants :

  • quand la France soutient l’aide budgétaire, celle-ci ne doit pas se
    traduire par un recul de la décentralisation, en niant la place des collectivités territoriales.
  • De même, les appuis sectoriels devraient tous s’intégrer dans une
    vision plus holistique de la vision de territoires et de lutte contre les inégalités (pousser la vision de renforcer les collectivités en interne, pour qu’elles soient en capacité de prévoir leur planification et de remplir leurs missions).

- La France, reconnue pour son expertise en appui à la gouvernance et appui institutionnel, devrait la maintenir ;

o en soutenant les processus de décentralisation au niveau national et local ;

o en valorisant la coopération de ses territoires, les collectivités françaises étant en mesure de mobiliser leurs instruments (agences d’expansion, structures de concertation,…) en faveur d’une approche territoriale du développement, qui néglige ni les aspects de gouvernance, ni les aspects sociaux, ni les aspects économiques.

  • La richesse de la coopération française est d’englober un nombre
    important d’acteurs. Un dialogue de la France avec le monde devrait ainsi inclure beaucoup plus de passerelles entre acteurs, en France et dans les pays partenaires, de l’économie sociale et solidaire, l’épargne éthique, les (jeunes) entrepreneurs, agences de développement, … Un fil rouge de l’architecture de l’aide française pourrait ainsi être de renforcer les capacités de l’ensemble de ces acteurs (collectivités locales, entrepreneurs, structures économiques et de solidarité, journalistes…), afin d’aboutir à des dialogues plus égalitaires et de favoriser l’innovation.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014