Accès rapide :

Une démarche prospective pour renouveler la vision porter sur le volontariat (06/02/2013) - par Alain RAYMOND de France Volontaires

Les textes publiés dans le cadre des contributions n'engagent que leurs auteurs

Pourquoi une démarche prospective ?

Les formes d’engagement volontaire à l’international se multiplient et se diversifient. Pour apprécier et pour mieux caractériser les mouvements à l’œuvre il faut à la fois opérer un décentrement et se débarrasser des contraintes de temporalité qui sont celles de l’activité. La démarche prospective permet ce nécessaire recul analytique et critique qui interroge les intentions aux réalités vécues.
Non pas pour rechercher de nouvelles normes mais pour tirer un à un les fils qui permettront d’appréhender la complexité des situations vécues comme étape essentielle pour comprendre autrement ce qui se passe, le rendre intelligible et donc rendre son opérationnalité possible. Cet exercice doit permettre de gagner de nouvelles marges de manœuvre en ouvrant le champ des possibles et surtout en co-construisant des futurs souhaitables.

Ambition ou ce que l’on veut faire

L’ambition de la démarche prospective n’est donc pas tant la recherche de nouveaux modèles ou de scénarii que de renouveler la vision portée sur le volontariat. C’est donc sur ce qui fait sens et sur ce qui est constitutif du concept que la dynamique de réflexion collective doit s’enclencher. L’exercice doit déboucher autant sur une production cognitive que sur une mise en mouvement des acteurs pour une co-construction d’un devenir souhaitable pour l’engagement volontaire à l’international.

Comment on veut le faire ?

La démarche mobilise les parties prenantes concernées (membres de France volontaires et autres acteurs) au travers d’une ingénierie spécifique articulant les savoirs experts à partir des pratiques des acteurs. Le travail de prospectif est engagé à partir de quelques thématiques qui sont autant d’angles d’analyse des réalités vécues et qui devraient permettre l’élaboration d’un diagnostic prospectif partagé avec les lignes de débat et les voies nouvelles à explorer. La formulation de ces questions de prospective constituant déjà une production de la démarche à même de nourrir la réflexion stratégique en dégageant les transformations clés souhaitées.

Les principes de la démarche

• L’ouverture constitue un facteur important de succès de la démarche d’où le choix de privilégier le « volontariat vécu » (personne en situation) au « volontariat institué » (cadre normatif) ;

• La démarche doit être concertée, participative favorisant un langage commun et l’intelligence collective. La mise en mouvement des acteurs nécessitent une implication qui s’inscrive dans la durée.

• La démarche doit aussi laisser une large place au débat, à la
rencontre.

• Une volonté commune d’explorer des voies nouvelles, de réformer et de trouver des solutions face aux difficultés et aux défis.


Ce que cela produit

• des connaissances partagées sur les parcours d’engagement et ses champs d’expression ;

• un diagnostic prospectif et des questions prospectives ;

• une co-construction des futurs souhaitables pour le secteur ;

• caractériser les pratiques et les actions qui nourrissent la
réflexion sur le sens du volontariat pour renouveler la vision.

• Evaluer la faisabilité d’options sur le futur ;

• développer des initiatives prospectives sous forme
d’expérimentation .

Les propositions d’entrées thématiques

Le champ des activités volontaires à l’international étant tellement vaste que le travail de prospective ne peut avoir l’ambition de l’exhaustivité. Il sera entrepris à partir d’un nombre limité de thématiques. Ces propositions thématiques doivent permettre l’observation et l’analyse de réalités vécues sous différents angles dont la synthèse s’efforcera de restituer les complexités.
Chaque thématique fonctionnera comme clé d’entrée et sera analysée dans un double effort d’explication et pour comprendre autrement ce qui souvent est sous nos yeux. C’est-à-dire : les réalités vécues. Au final les produits de ces travaux thématiques feront l’objet de synthèse puis de mise en commun pour aller vers un diagnostic partagé et une vision commune de futurs souhaitables.

- Axe 1 : le volontariat d’échange et de solidarité : entre professionnalisation des ONG et engagement des volontaires

- Axe 2 : Les nouvelles polarités : le volontariat à l’épreuve des nouvelles relations internationales

- Axe 3 : Le volontariat d’échanges et de solidarité : vecteur de développement durable ?

- Axe 4 : volontaires : des parcours diversifiés dans des trajectoires de vie individuelles

Planification de la démarche prospective

- Janvier 2013 : ancrage institutionnel (auprès des membres de France
volontaires) et ouverture à d’autres acteurs de l’engagement volontaire.

- Février 2013 – avril 2013 : séminaire et tables rondes des groupes thématiques,

- Mai – juin 2013 : diagnostic prospectif –et transversalité

- 2ème semestre 2013 : vision partagée, colloque conclusif et publication


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014