Accès rapide :

Programme de recherche et innovation dans le cadre des Assises (12/02/2013) - par Jean-Noël CAPDEVIELLE de l’Académie des sciences de l’outre-mer

Les textes publiés dans le cadre des contributions n'engagent que leurs auteurs

Les acteurs de l’échange et du transfert

Les délais des transferts des grands acquis de la recherche et des technologies avancées sont plus longs depuis l’Europe que depuis les Etats-Unis aux dépens des pays du Sud. En décembre 2012, le CERN a obtenu le statut d’observateur de l’ONU et participe à l’initiative « Science pour le développement durable » de l’UNESCO.

En Europe, l’EIROFORUM (Organisation Européenne de la Recherche Intergouvernementale) regroupe les sept entités, CERN avec le LHC(80% en France), EFDA (Accord Européen pour le développement de la fusion), EMBL (Laboratoire Européen de Biologie Moléculaire), ESA (Agence Spatiale Européenne), ESO (Observatoires Européens du Sud) astronomie observationnelle, ESRF (Faisceau de Rayonnement Synchrotron Européen), ILL(Institut Laue-Langevin) neutrons en biologie, chimie, matériaux…

L’EIROforum tout comme l’Agence Internationale de l’énergie atomique (IAEA) sous l’égide de l’ONU peuvent orienter des transferts vers les pays en développement (utilisation des faisceaux ionisants dans l’imagerie médicale, le diagnostic et le traitement d’affections graves). Pour illustrer les possibilités encore peu exploitées de ces sources, quelques exemples d’instrumentation scientifique sont présentés dans les différents secteurs de coopération.

Changement climatique

La croissance des économies émergentes fait appel aux combustibles à base de Carbone, tels charbon, pétrole, bois augmentant les émissions de CO2 dans l’atmosphère. Cette situation peut augmenter la chaoticité du climat. Le logiciel DASE (département analyse, surveillance, environnement) associé au supercalculateur Curie de 2 petaflops du TGCC(très grand centre de calcul) du CEA les grands cataclysmes permet comme dans le cas des tsunami ou séismes l’alerte et l’anticipation des mesures de protection.

Energie (distribution et utilisation)

La transition énergétique requiert touche un tiers de la population mondiale utilisant les biocombustibles classiques pour la cuisson (environ 80% n’ayant pas accès à l’électricité). Les coûts induits par cette transition justifient une stratégie innovante dédicacée aux problèmes locaux en matière de production, stockage et consommation d’énergie, coûts de l’intermittence. Le porte-avions nucléaire américain USS Carl Winson à Haïti a fait la démonstration des ressources de l’énergie nucléaire apportant eau potable et électricité. Ces petits réacteurs nucléaires équipant aussi les SNLE sont fiables : une version de de mini-réacteur de 250 MWe pourrait être diffusée pour faire face aux urgences en matière d’eau potable et d’électricité (500 M€) Santé et environnement L’équivalent de la population des Pays Bas (environ 17 millions de personnes) succombe chaque année dans la pauvreté. L’assainissement du milieu ambiant (cf Sécurité Civile)) réduirait ces décès de 30%. Le manque de cyclotrons médicaux (5 à 50 M€) et synchrotrons (200 à 300M€) susceptibles d’anticiper les diagnostics par leurs lignes de lumière est patent en Afrique. Cependant depuis deux ans de nouveaux radionucléides peuvent être produits dans des hôpitaux ne disposant pas de cyclotrons pour les examens par TEP (tomographie à électrons positifs) et aussi pour la thérapie (tumeurs du sein, de la prostate et des poumons).

Agriculture durable et sécurité alimentaire

La recherche du meilleur équilibre entre la surface des terres irrigables et les exigences alimentaires de populations avec des natalités de multiplicités modérées devraient atténuer les risques des pays pauvres.

L’exploitation des neutrons des rayons cosmiques permet depuis 2010 de mesurer l’humidité du sol sur de grandes surfaces en fonction d’expériences aux Etats Unis et en Australie, combinant des humidimètres à neutrons dans un réseau COSMOS. Cette technique rapide peut évaluer l’uniformité et la répartition de l’eau des systèmes d’irrigation à grande échelle.

Les TIC-D et les échanges entre Universités et instituts

Les bourses des étudiants d’Universités jumelées permettant de terminer un 3ème cycle en Europe pourraient être alimentées par les entreprises pétrolières ou minières. Pour les pays francophones les cours du CNED (Centre national d’enseignement à distance) peuvent être téléchargés gratuitement et une coordination avec les services culturels de nos ambassades accompagnerait facilement les élèves jusqu’aux baccalauréats.

La Sécurité civile

De nouvelles menaces, obscurantisme, fanatisme et terrorisme exigent un effort sur l’éducation des masses et la préparation des élites. En 1997, après la convention d’Ottawa sur l’interdiction des mines antipersonnel un détecteur de mines non métalliques et explosifs a été mis au point. Une irradiation par un projecteur de neutrons excite une cible. Les noyaux d’azote de la cible (explosif ou drogue) renvoient des rayons g caractéristiques signalant dans un détecteur le contenu des bagages des aéroports ou des container des ports. Enfin, la menace de l’anthrax aux USA a été résolue en passant tout le courrier adressé à la Maison Blanche sous le faisceau d’un rhodotron. Le rhodotron est un accélérateur d’électrons industriel conçu au CEA et commercialisé par IBA (environ 5M€). Ce faisceau est d’une efficacité absolue dans la destruction des germes et micro organismes dangereux comme dans la stérilisation des aliments.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014