Accès rapide :

Le commerce équitable : une innovation économique et sociale au service du développement durable (12/02/2013) - par Julie STOLL, Déléguée Générale, Plate-Forme pour le Commerce Equitable

Les textes publiés dans le cadre des contributions n'engagent que leurs auteurs

Le commerce équitable est une relation contractuelle entre des organisations de petits producteurs des pays du Sud et des entreprises sociales (du Nord souvent), via un appui effectué par des ONG et un soutien des consommateurs qui font le choix de consommer « équitable ».

Cette démarche innovante de solidarité internationale est en plein essor, et génère des revenus et des activités pour plus de 1,5 millions de petits producteurs et artisans.

Véritable démarche de développement durable, le Commerce Equitable se situe à l’intersection de l’économie, du développement social et des droits humains, de la gestion des ressources locales et de l’environnement.

Ainsi, le commerce équitable est une démarche innovante à plusieurs titres :

- Une innovation partenariale qui fait collaborer ensemble des
organisations de producteurs, avec des entreprises, avec des ONGs (cf étude de la PFCE en 2011 sur les synergies entre entreprises de commerce équitable et ONGs). La complémentarité entre les fonctions et les compétences de ces différents acteurs est au cœur des résultats du commerce équitable.

- Une innovation dans le champ de la consommation : Les engagements des entreprises et des producteurs sont garantis par des labels privés issus de la société civile (Association Max havelaar, Fédération de la World Fair trade Organisation etc.). Le dialogue avec les consommateurs et l’éducation des citoyens à la consommation responsable sont au cœur des objectifs et des pratiques des acteurs de commerce équitable. Les consommateurs sont encouragés à faire des choix en faveur du développement durable et de la solidarité internationale via leurs options de consommation.

- Une innovation économique pour le développement durable : Les critères économiques du commerce équitable (paiement d’un prix juste qui couvre les coûts de production, engagement commercial dans la la durée, préfinancement des commandes et l’alimentation d’un fond de développement communautaire) permettent de financer l’amélioration des pratiques sociales et environnementale pour un véritable développement durable des communautés paysannes (ou artisanes). Les entreprises qui entrent dans la démarche de commerce équitable font le choix de « faire plus » que les entreprises conventionnelles. La stabilité des revenus générés par le commerce équitable ainsi que le renforcement des compétences organisationnelles et techniques des organisations de producteurs permettent la valorisation de la main d’œuvre locale, l’accroissement des productions agricoles et l’adoption de techniques agricoles respectueuses de l’environnement.

Une innovation porteuse de développement durable : ce que disent les études d’impact.

Le commerce équitable a fait l’objet de très nombreuses études d’impact réalisées par la communauté scientifique, les ONG, les opérateurs de commerce équitable, les bailleurs etc. Les résultats de ces études varient en fonction des filières, mais sont globalement positifs. Une cartographie et une méta-analyse de l’ensemble de ces études a été réalisée par le CIRAD. Ainsi, l’analyse des résultats de 77 études d’impact, sélectionnées pour leur qualité méthodologique, permet de conclure aux effets suivants :

- Les effets les plus positifs et les plus tangibles du commerce équitable sur les producteurs s’expriment en termes de prix et de revenus. Il permet de sécuriser les revenus des producteurs et favorise l’investissement et l’accès au crédit des ménages.

- Le commerce équitable contribue à améliorer la qualité des produits, il favorise les bonnes pratiques agricoles et facilite l’adoption de la certification biologique.

- L’impact du commerce équitable au niveau des organisations de producteurs, en termes de structuration et de renforcement de leurs capacités organisationnelles leur permet de jouer un rôle dans le développement local.

- Le commerce équitable a un impact positif sur l’accès des organisations de producteurs aux marchés internationaux, sur leurs connaissances des marchés, et leurs services commerciaux.

- Le commerce équitable a également un impact positif sur les services fournis par l’organisation de producteurs à ses membres : appui technique, investissements sociaux (amélioration de l’éducation et de la santé de leurs membres et de leurs familles)

- Le commerce équitable encourage les organisations à innover, à diversifier leur offre de produits et services, et à intégrer des activités de transformation et de conditionnement, voire même de distribution (marchés locaux essentiellement).

Les enjeux pour la diffusion de ces innovations :

Les enjeux actuels du commerce équitable concernent les conditions de son changement d’échelle. Pour ce faire, plusieurs axes de développement sont possibles :

- Un soutien des politiques publiques aux entreprises sociales et aux associations de commerce équitable (financement des PME, structuration du secteur associatif, reconnaissance des labels de CE etc.).

- Une généralisation des lieux de consommation des produits issus du commerce équitable (achats publics, achats des entreprises etc.) ;

- Une extension du périmètre géographique du commerce équitable avec le développement de ses principes et modes fonctionnement sur des échanges dit « Sud/Sud » et « Nord/Nord ».

- L’adoption de politiques publiques commerciales, agricoles, de développement ou de promotion de la RSE qui permettent la généralisation des principes du commerce équitable.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014