Accès rapide :

La valorisation de la coopération décentralisée au niveau européen (10/02/2013) - par Pierre SCHAPIRA, adjoint au Maire de Paris

Les textes publiés dans le cadre des contributions n'engagent que leurs auteurs

De la reconnaissance des autorités locales comme acteurs de développement…

Les autorités locales et régionales sont actives depuis les années 50 dans le domaine de la coopération internationale. Pourtant, ce n’est que récemment que leur expertise est reconnue dans le domaine du développement que ce soit en France ou en Europe.

Au niveau européen, le rapport au Parlement Européen de Pierre Schapira en mars 2007 sur « Le rôle des autorités locales dans le développement », puis la communication de la Communication Européenne en 2008 sur « Les autorités locales, des acteurs en faveur du développement » ont permis la mise en place du programme thématique « Acteurs Non Etatiques / Autorités Locales » dans le cadre de l’Instrument de Coopération au Développement de la PESC. Près de 30 M EUR sont dédiés chaque année à la coopération internationale des autorités locales européennes permettant ainsi la mise en place de projets de coopération internationale de grande ampleur (supérieur à 1 M EUR), pluriannuel et en partenariat avec des autorités locales du Sud et des organisations de la société civile. PLATFORMA, la plateforme des autorités locales dans le développement, pour assurer la continuité de ce plaidoyer auprès des institutions européennes.

Pour la future programmation 2014-2020, il est essentiel que l’Union Européenne puisse continuer son soutien à la coopération décentralisée et accompagner le développement d’institutions locales démocratiquement élues dans les pays partenaires.


…. au dialogue pluri-acteurs

A l’échelle de l’Union Européenne, les instances de coordination pluri-acteurs sur les thématiques du développement existent déjà.
Prenant en considération les évolutions récentes dans le paysage de la solidarité internationale, et l’émergence des autorités locales et régionales comme acteurs du développement, la Commission Européenne mis en place dans un premier temps un Dialogue Structuré de mars 2010 à mai 2011.

Ce dialogue entre, la Commission, et plus de 700 représentants d’autorités locales et régionales et des organisations de la société civile dans le monde afin de réfléchir et définir les voies et moyens pour améliorer l’efficacité de l’aide pour tous les acteurs impliqués dans la coopération au développement de l’UE. Le Dialogue Structuré s’est achevé sur la Déclaration de Budapest de mai 2011, appelant notamment la CE à promouvoir le dialogue avec les autorités locales et les organisations de la société civile à tous les niveaux de gouvernance.

Le Forum Politique pour le Développement, dans la continuité du Dialogue Structuré, réunit depuis 2012, les autorités locales et régionales, les organisations de la société civile de l’UE et des pays partenaires pour assurer leur consultation et contribution effective aux politiques et programmes de développement de l’UE.

Vers une coopération Sud-Sud

Outre le Forum Politique pour le Développement, le lien des acteurs de la solidarité internationale au Sud est également vivant pour les acteurs français via les réseaux internationaux d’autorités locales, tels que l’Association Internationale des Maires Francophones ou encore Cités et Gouvernements Locaux Unis. Ce dialogue entre acteurs de la solidarité au Sud et au Nord doit cependant être renforcé pour développer de partenariats forts et innovants. C’est l’objectif visé par le projet « Dialogue et renforcement des capacités des ALR des pays partenaires de l’UE dans les domaines du développement et de la gouvernance locale » de PLATFORMA. Ce projet, soutenu par la Commission Européenne, vise à renforcer les compétences des autorités locales en Afrique, Maghreb, Mashreck, Amériques, Eurasie, Asie Pacifique. La formation des représentants des autorités locales seront formés aux mécanismes de financements européens et la mise en place de réseaux régionaux d’experts pour soutenir les autorités locales partenaires dans leur recherche de financements, permettront aux autorités locales ciblées de devenir de véritables acteurs de la solidarité internationale.

Les acteurs français de la solidarité internationale ont un rôle essentiel dans la structuration de la solidarité de demain. Par le transfert de compétences et le renforcement des capacités de leurs partenaires au Sud, ils rendent possibles une future coopération Sud-Sud.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014