Accès rapide :

Contribution de Cités Unies France (12/02/2013) - par Astrid FREY au nom de Cités Unies France (CUF)

Les textes publiés dans le cadre des contributions n'engagent que leurs auteurs

L’éducation au développement pour Cités Unies France :
une éducation à la citoyenneté mondiale

Les collectivités sont pour la plupart engagées dans la coopération au développement et la solidarité internationale pour exercer leur responsabilité vers la construction d’un développement durable inclusif. Elles exercent leur engagement de manière volontaire avec leurs partenaires à l’international en priorisant les OMD, les ODD et l’appui aux processus démocratiques.

Cette volonté se traduit également localement à travers le soutien et la promotion de l’Education à la Citoyenneté Mondiale. En effet, l’engagement à l’international gagne à être visible, partagé avec les citoyens, et mis en lien avec les autres politiques publiques territoriales. L’Education à la Citoyenneté Mondiale permet de faire ce lien entre solidarité et solidarité internationale, entre politique locale et globale. Elle permet de faire connaître largement l’engagement des associations sur les territoires en matière de solidarité internationale. Elle permet le débat et l’appropriation par les citoyens des questions citoyennes et solidaires, l’ouverture des citoyens au monde et favorise la compréhension critique des enjeux internationaux, de l’interdépendance de notre monde globalisé, montrant ainsi la responsabilité de chacun par les actes qu’il pose, et permettant d’exercer cette responsabilité et de se mobiliser pour la construction d’un monde juste, solidaire et durable.

Ce champ de l’éducation à la citoyenneté mondiale pose pour les collectivités territoriales les fondements d’une politique de coopération au développement solidaire, qui participe grandement à la mise en œuvre et l’animation des politiques de coopération solidaire menées dans les territoires en prenant en compte la mobilisation des acteurs du territoire dans leur stratégie internationale. Elle accompagne les citoyens –et notamment les jeunes– dans la compréhension des enjeux locaux et globaux liés aux objectifs du millénaire et à leur prise en compte dans nos stratégies de développement durable. En effet, elle permet d’asseoir concrètement la décision prise au sommet de Rio+20 de fusionner l’agenda du développement durable –concrétisé par de nouveaux Objectifs du Développement Durable- et les questions de développement, aujourd’hui vulgarisées par les objectifs du millénaire pour le développement : toute éducation au développement est le socle du développement durable. Il ne saurait en effet avoir de développement durable limité à un seul territoire.

Aujourd’hui, nombreuses sont les collectivités territoriales engagées dans des actions d’éducation à la citoyenneté mondiale, mission d’intérêt général qui répond aux enjeux du monde actuel ; il convient de le faire savoir, et d’amplifier la mobilisation, par exemple par les programmes scolaires.

Cet engagement, indispensable pour les collectivités territoriales, apparaît peu dans les stratégies et politiques publiques.
Or, au moment où une réflexion plus large est engagée en France pour une véritable stratégie nationale en matière de développement et de solidarité internationale, l’éducation à la citoyenneté mondiale –en lien avec l’action des collectivités- doit être mieux reconnue en tant que telle, bénéficier à ce titre d’un cadre stratégique national, et être inscrite dans une attendue loi d’orientation et de programmation pour être visible, plus claire et faire apparaître sa complémentarité aux autres politiques publiques de coopération au développement et de développement durable.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014