Accès rapide :

Organisation d’une conférence internationale dans le cadre de l’Année Internationale de l’Agriculture Familiale en 2014 (10.02.13) Levard Laurent - Gret (au nom de aGter, AVSF, CFSI, Confédération paysanne, Gret)

Les textes publiés dans le cadre des contributions n'engagent que leurs auteurs

L’agriculture familiale est bien plus qu’un simple modèle d’économie agricole. Elle a été à la base du développement économique de tous les pays développés et de nombre de pays émergents.

Elle constitue la base de la production durable d’aliments pour avancer vers la sécurité et la souveraineté alimentaires. Produisant déjà 70% de l’alimentation mondiale, elle a des atouts incontestables pour la gestion durable des territoires, des écosystèmes et de leur biodiversité et reste le principal pourvoyeur d’emplois dans les PMA. L’agriculture familiale est un pilier incontournable pour relever les défis du 21ème siècle face aux crises alimentaires, énergétiques, climatiques, sanitaires, environnementales et de l’emploi. Enfin, elle est une source irremplaçable de diversité culturelle et de multiplication des savoirs des peuples, susceptible de renforcer la capacité de nos sociétés à s’adapter aux changements que nous vivons.

2014 : Année Internationale de l’Agriculture Familiale

Afin de pouvoir offrir à ces agricultures familiales des perspectives réelles de reconnaissance de progrès et de qualité de vie, et après une campagne de 3 ans coordonnées par le Forum Rural Mondial, 2014 a été proclamée par les Nations Unies : Année Internationale de l’Agriculture Familiale. L’objectif de cette initiative est de promouvoir dans tous les pays d’authentiques politiques en faveur du développement durable des systèmes agricoles reposant sur l’unité familiale, d’offrir des orientations pour leur mise en œuvre, d’encourager le rôle des organisations paysannes et de pêcheurs traditionnels et de sensibiliser l’ensemble de la société civile sur l’importance de l’agriculture familiale dans une perspective de lutte contre la pauvreté, de recherche de la sécurité alimentaire et de défense d’un milieu rural vivant et respectueux de l’environnement.

Pour une conférence Internationale organisée par la société civile, soutenue par la France A l’ouverture des Assises du développement et de la solidarité, Mamadou Cissokho, Président d’honneur du ROPPA, s’était adressé au Ministre Pascal Canfin pour lui demander de promouvoir la participation des sociétés civiles du monde à ce dialogue sur le développement post-2015 et la refonte des OMD, et d’offrir un espace de dialogue ad hoc.

Renforcer le dialogue avec la société civile, c’est aussi permettre aux sociétés civiles du Nord et du Sud, organisations paysannes, syndicats agricoles, ONG de pouvoir se rencontrer, échanger et porter des propositions communes auprès de leurs Etats et dans les instances internationales.

En 2004, des organisations de la société civile mondiale, , avaient organisé à Valencia en Espagne, le Forum Mondial sur la Réforme Agraire, qui a permis de remettre à l’agenda des organisations internationales la question foncière et a largement contribué à amener la FAO à l’organisation de la Conférence Internationale sur la Réforme Agraire et le Développement Rural (ICARRD) en 2006. Tous les pays de l’Europe continentale ont développé des politiques agricoles et foncières qui ont permis le développement de l’agriculture familiale et sa modernisation. La France a été sans doute celui qui a été le plus loin dans ce domaine en misant explicitement après 1945 sur un modèle d’unités de production agricole familiales pour la modernisation de son agriculture et en mettant en place des politiques agricoles et foncières. C’est la raison pour laquelle elle a toute la légitimité et le devoir de prendre des initiatives susceptibles de contribuer à trouver des solutions aux problèmes actuels liés au développement agricole dans le monde.

Les organisations signataires proposent ainsi au gouvernement français de parrainer, soutenir et accueillir sur son territoire une conférence internationale des sociétés civiles sur les agricultures paysannes et familiales, en 2014. Au vu des agendas et des temps de préparation requis, cette conférence pourrait avoir lieu durant le 2ème semestre 2014.
Tout en s’inscrivant dans l’Année internationale décrétée par les Nations-Unies, cette conférence cadrerait avec le calendrier international de réflexion post OMD 2015.

Afin de mener à bien ce processus, une étape préparatoire effective d’au moins 1 an est essentielle et devra être financée : un dialogue structuré entre participants de différents pays permettra de définir plus précisément les thèmes de travail, de réaliser des travaux préparatoires et de produire des documents à débattre, enfin concerter les approches des organisations impliquées.

Parmi les thèmes possibles au cœur de la conférence :

- Accès aux et gouvernance des ressources, en particulier, terres et eau

- Les investissements nécessaires au développement de l’agriculture
familiale

- Pour une cohérence des politiques au service de la souveraineté
alimentaire : économiques, commerciales, fiscales, d’emploi, de développement, etc

- Pour un renforcement des organisations paysannes face à la montée
d’autres acteurs sur les territoires ruraux et les filières de produits .

Contribution présentée par : aGter, AVSF, CFSI, Confédération paysanne, Gret, avec le soutien du Forum Rural Mondial.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014