Accès rapide :

Cohérence des politiques publiques en matière de développement

Au-delà de la politique de développement, de nombreuses autres politiques publiques ont un impact important sur les pays en développement. L’efficacité de la politique française de développement et de solidarité internationale dépend donc fortement de la cohérence de l’ensemble de ces politiques nationales. Ainsi, la recherche active de synergies, quelle qu’en soit la complexité, et la résolution des conflits d’objectifs sont promues. Le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID), qui rassemble sous la présidence du Premier ministre tous les ministères concernés par la politique de développement est chargé de veiller à cette cohérence.

La France veille également à cette cohérence des politiques publiques dans l’élaboration des politiques européennes auxquelles elle contribue. En 2005, le "consensus européen sur le développement" a identifié douze politiques sectorielles dont les Etats membres s’engagent à renforcer la cohérence avec les objectifs de développement.

En novembre 2009, le Conseil de l’Union européenne a choisi de se concentrer en priorité sur cinq de ces douze politiques : commerce et finance, changement climatique, sécurité alimentaire, migrations et sécurité.
L’Union européenne a également mis en œuvre un nouvel outil : le Programme de travail CPD 2010-2013. Adopté en 2010 il présente les initiatives stratégiques permettant d’améliorer la cohérence des politiques pour le développement.

La France elle a défini, en 2010, six priorités en matière de cohérence des politiques qui s’inscrivent dans le cadre du "consensus européen sur le développement" : commerce, immigration, investissements étrangers, sécurité alimentaire, protection sociale, changement climatique. Ces priorités ont été réaffirmées en 2013.

Pour en savoir plus :


Mise à jour : 23.12.13


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014