Accès rapide :

Union européenne - Développement - Déplacement à Florence de Annick Girardin (14 et 15 juillet 2014)

Annick Girardin, secrétaire d’État chargée du développement et de la Francophonie, s’est rendue à Florence les 14 et 15 juillet pour participer à la réunion informelle des ministres européens chargés du développement.

Les ministres ont évoqué l’agenda du développement durable après 2015, le rôle du secteur privé dans le développement ainsi que les enjeux de la nutrition et de la sécurité alimentaire. Ce déplacement a également été l’occasion pour Mme Girardin de souligner la mobilisation de nos partenaires européens en faveur de la République centrafricaine.

En marge de cette réunion, Mme Annick Girardin a rencontré la communauté française de Florence à l’Institut français à l’occasion de la fête nationale.

- République centrafricaine - Signature par Annick Girardin de l’acte constitutif du fonds Bêkou, fonds multi-bailleurs d’aide européen (Florence, 15 juillet 2014)

- République centrafricaine – Lancement d’un fonds multi-bailleurs européen - Discours d’Annick Girardin lors de la cérémonie de signature de l’acte constitutif créant un fonds fiduciaire européen pour la République centrafricaine - Réunion informelle des ministres européens en charge du Développement (Florence, 15 juillet 2014)

"Ce fonds répond à des attentes internationales en matière d’efficacité et de coordination de l’aide. Nous continuerons les démarches engagées auprès d’autres partenaires du développement qui ont exprimé un intérêt pour ce fonds et qui seraient prêt à y apporter une contribution financière."

- "Bêkou" : un fonds d’aide européenne novateur pour la République centrafricaine - Tribune conjointe d’Annick Girardin, Secrétaire d’Etat française au Développement et à la Francophonie, et de Andris Piebalgs, Commissaire européen en charge du développement, publiée le 15/07/2014 dans le Huffington Post, en association avec Le Monde

"Avec ce nouveau dispositif d’appui à la RCA, nous souhaitons aussi relayer l’appel de la Présidente Samba Panza à plus de solidarité, dans la durée, en faveur de son pays. Aujourd’hui, la communauté internationale doit continuer à se mobiliser pour une action collective en République centrafricaine et dans les pays voisins, qui, au-delà de la sécurité -qui reste une condition du développement, au-delà de l’aide humanitaire- qui reste plus que jamais nécessaire, permette au pays de retrouver l’espoir, la stabilité et les ressorts d’un développement autonome et durable."


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014