Accès rapide :

La France et le Royaume-Uni mobilisés pour la transparence en faveur du développement (21 mai 2013)

  • Pascal Canfin - Photo :service de presse de la préfecture du Nord

    Pascal Canfin - Photo :service de presse de la préfecture du Nord

  • Pascal Canfin - Photo : Lille Métropole Communauté Urbaine - LMCU/ Antoine REPESSE

    Pascal Canfin - Photo : Lille Métropole Communauté Urbaine - LMCU/ Antoine REPESSE

  • Martine Aubry et Pascal Canfin Photo : Lille Métropole Communauté Urbaine - LMCU/ Antoine REPESSE

    Martine Aubry et Pascal Canfin Photo : Lille Métropole Communauté Urbaine - LMCU/ Antoine REPESSE

Pascal Canfin, Ministre délégué français chargé du Développement, et Justine Greening, Secrétaire d’Etat britannique chargée de la Coopération internationale et du développement, se félicitent des résultats du séminaire « La transparence pour le développement » organisé le 21 mai 2013 à Lille et ouvert par Pascal Canfin.

Alors que le Royaume-Uni a mis la question de la transparence au cœur des priorités du G8, dont il assure la présidence en 2013, cette réunion, qui a rassemblé des représentants d’ONG, d’entreprises de France, du Royaume-Uni, d’Europe et d’Afrique, a permis d’échanger sur les thèmes à l’agenda du sommet du G8, qui se tiendra les 17 et 18 juin 2013 à Lough Erne (Irlande du Nord).

A cette occasion Pascal Canfin a réaffirmé le plein soutien de la France à la mise en œuvre de l’agenda de la présidence britannique du G8 sur la transparence, élément essentiel de la croissance économique mondiale et du développement durable de la planète.

La France et le Royaume-Uni ont souligné leur engagement au niveau international pour faire de la transparence la règle et non l’exception.

- dans le domaine des industries extractives qui représentent une source substantielle de revenus, notamment dans les pays en développement. La France et le Royaume-Uni soulignent l’importance de l’adoption et de la mise en œuvre rapide des cadres règlementaires nationaux et régionaux pour une transparence par pays et par projet, à l’instar de la Directive comptable européenne. A cet effet, la France et le Royaume-Uni soutiennent la mise en œuvre de la directive européenne, afin que les citoyens puissent interpeler leur gouvernement sur l’utilisation des ressources reçues des compagnies extractives, dans les secteurs du pétrole, du gaz et des mines. Parallèlement, la France et le Royaume Uni encouragent pleinement le renforcement et l’extension de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) ;

- s’agissant de la transparence foncière, alors que la sécurité alimentaire mondiale est au cœur des enjeux stratégiques de la planète et que l’agriculture mondiale devra nourrir 9 milliards de personnes en 2050, la France et le Royaume-Uni soulignent l’impérieuse nécessité de renforcer la gouvernance, les investissements responsables et la protection des droits des citoyens en matière foncière au niveau international. A cet égard, la France et le Royaume-Uni s’engagent à aider à la mise en œuvre des Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers et soutiennent les travaux du Comité de la sécurité alimentaire mondiale sur les investissements responsables dans l’agriculture (« RAI »), notamment afin de combattre l’accaparement des terres dans les pays en développement ;

- pour que la finance soit au service de l’économie des pays développés et en développement, la France et le Royaume-Uni soutiennent les travaux menés par la communauté internationale en faveur de la transparence financière, notamment par le Groupe d’action financière internationale (GAFI), avec une approche ambitieuse dans la lutte contre le blanchiment et les flux illicites de capitaux.

- Afin de contribuer à la lutte contre les fléaux mondiaux que sont la fraude et l’évasion fiscales et dont les pays les plus pauvres sont les premières victimes, la France et le Royaume-Uni œuvrent au renforcement de la coopération fiscale internationale, notamment au développement d’un standard multilatéral relatif à l’échange automatique d’informations fiscales. La France et le Royaume-Uni encouragent pleinement le renforcement des capacités des pays en développement, notamment en matière fiscale, afin qu’ils puissent percevoir les revenus qui leur sont dus.

Les résultats de la conférence nourriront les discussions préparatoires au sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement à Lough Erne, les 17 et 18 juin 2013.

Pour en savoir plus

Doc:Synthèse des recommandations de la société civile , 277.4 ko, 0x0
Synthèse des recommandations de la société civile - (PDF, 277.4 ko)

Il semble que vous ne disposiez pas d'un plugin de lecture de fichier PDF.
Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF - (277.4 ko).


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014