Accès rapide :

Le Programme Alimentaire Mondial

Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies a été créé en 1961. L’idée de base était alors de transformer les excédents céréaliers des pays industrialisés en aide alimentaire pour les plus démunis.
Redéfini en 1993, le mandat du PAM retient trois objectifs :

- sauver des vies en urgence pendant les catastrophes naturelles et les crises politiques, nourrir les réfugiés et les personnes déplacées.
- améliorer la nutrition et la qualité de vie des personnes les plus vulnérables dans les périodes critiques.
- aider les pauvres, individuellement et collectivement, à se doter de moyens de production et promouvoir leur autonomie, notamment à l’aide de travaux à forte intensité de main d’oeuvre (programmes "vivres contre travail").

Les responsables du PAM ont marqué leur préoccupation devant le fait que les activités de secours d’urgence mobilisaient une part de plus en plus importante de l’activité du Programme, au détriment des actions d’aide au développement, plus profitables pour les pays pauvres sur le long terme.

M. James T. Morris, de nationalité américaine, a été nommé Directeur exécutif en février 2002. Le PAM est financé par des dons en espèces et en produits alimentaires. Il ne reçoit pas de contributions obligatoires. Le total des versements reçus en 2001, année record, s’est élevé à 1,9 milliards $, en augmentation de 11% par rapport à 2000 (en espèces pour 77% et en nature pour 23%). Pour 2002, le montant total des contributions a été en légère baisse : 1,8 milliards $. Une nouvelle baisse est attendue en 2003.

En 2002, les Etats Unis sont restés le principal donateur avec 933 millions $, soit 54% du total des contributions malgré une baisse de 20% par rapport à 2001. La Communauté européenne occupait la seconde place avec une contribution de 156 millions $ en augmentation de 36 % par rapport à 2001. Le Japon occupait la troisième place avec une contribution de 83 millions $.

Le PAM s’est trouvé en première ligne dans la lutte contre la crise alimentaire en Afrique - en particulier en Afrique australe - et a déployé d’importants efforts pour informer l’opinion et les donateurs potentiels. Pour répondre à cette crise alimentaire, le PAM a mis en oeuvre à compter du printemps 2002 une opération régionale de grande envergure pour six pays d’Afrique australe particulièrement touchés (Lesotho, Malawi, Mozambique, Swaziland, Zambie, Zimbabwe), d’un coût total de 507 millions $ et qui a permis de nourrir 10.270.000 personnes. L’organisation a reconduit cette opération à partir de mars 2003. Une autre opération d’urgence du PAM dans la Corne de l’Afrique a permis de nourrir 3 millions de personnes pour un coût de 160 millions $ entre avril 2002 et mars 2003.

Outre des opérations plus ponctuelles en Afrique occidentale, le PAM joue également un rôle très important dans d’autres régions du monde, et en particulier en Afghanistan et en Corée du Nord, où le PAM nourrit plusieurs millions d’habitants depuis plusieurs années.

S’agissant de l’Irak, le PAM a assuré depuis plusieurs années la distribution de l’aide fournie dans le cadre du programme "pétrole contre nourriture" dans la province du Kurdistan. La crise actuelle a amené le PAM à envisager une opération de secours d’une ampleur inégalée sur l’ensemble du territoire iraquien pour éviter une catastrophe humanitaire à la suite de la guerre.


site du PAM : http://www.wfp.org


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014