Accès rapide :

Aide Humanitaire de 150 000 €

La France vient en aide aux victimes de l’explosion du dépôt de munitions à Brazzaville.

20 juin 2012

Suite à l’explosion de l’annexe du dépôt de munitions situé à l’est de Brazzaville le 4 mars dernier, une réaction en chaine a provoqué la destruction de plusieurs stocks de munitions entreposées dans les bâtiments des casernes environnantes, en causant la mort à 223 personnes et en blessant près de 3000 autres personnes.

La zone située dans un rayon de 500m autour du site des explosions n’est plus qu’un champ de ruines très sévèrement contaminé par des munitions non explosées projetées au moment de l’accident. Sur un rayon d’environ 2 à km, les dégâts occasionnés aux habitations sont considérables. On compte 50 000 personnes dont les habitations ont été dévastées et sont pour des mois contaminées par des munitions non explosées.
10 jours après le drame on estimait à 15% le nombre de personnes encore hospitalisées parmi celles qui ont nécessité une hospitalisation.

Dans le cadre de cette urgence humanitaire, le Ministère des Affaires étrangères s’est engagé à réduire la menace humanitaire et l’impact socio-économique engendrés par les munitions non explosés en plusieurs quartiers de Brazzaville, en finançant l’ONG Handicap International.

Le projet a pour objectif d’identifier les personnes blessées et vulnérables suite à l’accident afin d’apporter une réponse adaptée à leur besoins en matière de rééducation et de prothèses le cas échéant.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014