Accès rapide :

Congo : Aide humanitaire de 150 000 €

Le 4 mars 2012, l’annexe du dépôt de munitions situé à l’est de la capitale, Brazzaville, a explosé.

Il s’en est suivi une réaction en chaine qui a provoqué l’explosion de plusieurs stocks de munitions entreposés dans les bâtiments des casernes environnantes.

Le bilan officiel faisait état de 223 morts, et près de 3000 blessés. La zone située dans un rayon de 500m autour du point de départ des explosions n’était plus qu’un champ de ruines très sévèrement contaminée par des munitions non explosées projetées au moment de l’accident. Au-delà, sur un rayon d’environ 2 à 4 km, les dégâts occasionnés aux habitations étaient considérables. En effet, on comptait 50000 personnes affectées dont 14000 dont les habitations ont été dévastées et étaient pour des mois contaminées par des munitions non explosées.

Le ministère des Affaires étrangères se mobilise en finançant l’ONG Handicap International.

L’objectif principal du projet consiste à réduire la menace humanitaire et l’impact socio-économique engendrés par les munitions non explosées dans les quartiers de Mpila, Moungali, Ouenzé, Talangaï, ainsi que les risques de développement de handicaps durables auprès des personnes blessées et des plus vulnérables suite à l’accident du 4 mars 2012.

Illust: sources : Handicap, 196 ko, 518x349
sources : Handicap International


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014