Génération Emploi en Europe

Projet de coopération décentralisée franco-allemande entre Saint-Germain en Laye, Sartrouville, Waldkraiburg et Aschaffenbourg

Le projet et ses objectifs

Porté à la fois par la ville de Saint-Germain-en-Laye, Sartrouville, la Maison de l’Europe des Yvelines et la Mission locale DynamJeunes de Saint-Germain, ce projet vise à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes et de leurs encadrants. Ainsi, quatre jeunes inscrits en mission locale (deux de Saint-Germain et deux de Sartrouville) et qautre adultes (deux de Saint-Germain et deux de Sartrouville) partent dans les villes jumelles allemandes respectives. Les adultes partent deux semaines et les jeunes trois mois pour une immersion dans les services municipaux ou les entreprises de ces villes jumelles. L’échange de pratiques est favorisé. Chacun pourra acquérir des compétences valorisantes, une formation sur le terrain mais également une conscience citoyenne et une ouverture sur l’Europe.

Les témoignages des partenaires

Témoignage de la ville de Saint-Germain-en-Laye

L’insertion professionnelle des jeunes passe de nos jours par une ouverture sur l’international, et sur l’Europe notamment. Ceux qui ont le moins d’expérience et le moins de bagage linguistique ont plus de difficultés à s’insérer durablement. La pratique des langues étrangères et la découverte des pays voisins étant un gage de réussite pour leur intégration future et leur ouverture d’esprit, la Ville a décidé de porter ce projet pour permettre aux jeunes inscrits en mission locale, les moins diplômés ou les plus éloignés de cette ouverture sur l’international, d’avoir accès à une expérience valorisante.

Une employabilité accrue des jeunes et de leurs encadrants est attendue à leur retour.

Par ailleurs, les jumelages permettent d’entretenir des relations étroites avec nos voisins. A Saint-Germain, le jumelage avec Aschaffenburg a fêté ses 40 ans en 2015. Cette action phare a permis de nouer des liens plus forts, favorisant ainsi la coopération au sens large.

La Maison de l’Europe des Yvelines, maître d’œuvre de ce projet, dispose d’une expérience dans les projets de mobilité en Europe depuis 2005. Leur participation a permis de sélectionner les bénéficiaires, organiser et assurer la formation linguistique préalable, placer les jeunes et les adultes en familles d’accueil, suivre le déroulement des séjours, etc.

Témoignage de la mission locale de Saint-Germain-en-Laye

Pourquoi avez-vous décidé de vous engager dans ce projet ?

Les jeunes de la mission locale souffrant d’une situation précaire sont généralement des personnes ne parvenant pas à « se vendre » sur le marché de l’emploi. On note aussi de plus en plus de jeunes diplômés (BAC+5), qui peinent à accéder à un premier emploi, par manque d’expérience professionnelle.

Dans ce contexte de chômage des jeunes important, force est de constater qu’une expérience professionnelle à l’étranger représente un véritable atout pour valoriser des aptitudes personnelles, professionnelles et linguistiques auprès d’un employeur.

C’est pourquoi la mission locale a voulu utiliser ce dispositif afin de favoriser l’employabilité des jeunes.
Par ailleurs, les professionnels sont "formatés" selon les systèmes applicables en France : cette expérience leur permet de prendre du recul sur leurs pratiques et d’en modifier, le cas échéant, certains éléments.

Quels bénéfices en avez-vous tiré pour votre territoire et votre institution ?

Concernant les professionnels, l’échange de pratiques a principalement permis d’aborder certaines problématiques sociales et professionnelles sous un autre angle ; notamment en termes de prise en charge, d’outils, et de partenariat. Par exemple, les Allemands sont dans leur approche plus pragmatique. Le conseiller, en rentrant de séjour, a ainsi développé un partenariat pour les jeunes migrants en vue de leur insertion suite à l’expérience vécue en Allemagne.

Le conseiller dit avoir grandi dans sa relation avec le public de la mission locale.

Pensez-vous poursuivre cette expérience ? Comment ?

L’idée est de poursuivre la recherche de financements afin de développer les séjours tant pour les jeunes que pour les professionnels - en lien avec la Maison de l’Europe.

D’ailleurs, nous sommes tout à fait favorables pour accueillir en sens inverse des jeunes ou professionnels étrangers à notre tour au sein de la mission locale.

PLAN DU SITE