La France et le Maroc relancent leurs coopérations décentralisées (Marrakech, 08-09.12.2016)

Les 3èmes Assises de la coopération décentralisée franco-marocaine se sont tenues les 8 et 9 décembre 2016, à Marrakech.

Organisées conjointement par la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales du MAEDI (DGM/DAECT), Cités Unies France (CUF), l’Ambassade de France, et le ministère de l’Intérieur marocain (DGCL), ces 3èmes Assises ont réuni près de 500 participants, dont 200 participants français.

Trente-six collectivités françaises étaient représentées, ainsi que des opérateurs du MAEDI présents au Maroc (AFD, France Volontaires, Business France, Institut français du Maroc), des associations, opérateurs des collectivités, entreprises etc.
Présidées conjointement par M. Jean ROATTA, président du groupe-pays Maroc de Cités Unies France et Maire-adjoint de la ville de Marseille et par M. Ahmed AKHCHICHINE, président du Conseil régional de Marrakech-Safi, les Assises ont été ouvertes par le ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités Territoriales, M. Jean-Michel BAYLET et par le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur M. Charki DRAISS.

Ont également participé Mme Valérie PÉCRESSE, présidente de la Région Ile-de-France, M. François BONNEAU, président délégué de l’association Régions de France et président du Centre-Val de Loire, Mme Agnès LE BRUN, vice-présidente de l’Association des Maires de France et Maire de Morlaix et M. François REBSAMEN, vice-président de la CNCD et Maire de Dijon.

Image Diaporama - Discours de Jean Roatta, Adjoint du Maire de (...)

Discours de Jean Roatta, Adjoint du Maire de Marseille en charge des Relations internationales et de la coopération, Président du groupe-pays Maroc de Cités Unies France. © DAECT

Discours de Jean Roatta, Adjoint du Maire de Marseille en charge des Relations internationales et de la coopération, Président du groupe-pays Maroc de Cités Unies France. © DAECT

Image Diaporama - Discours de Valérie Pécresse, Présidente de la (...)

Discours de Valérie Pécresse, Présidente de la région Ile-de-France. © DAECT

Discours de Valérie Pécresse, Présidente de la région Ile-de-France. © DAECT

Image Diaporama - Prise de parole de François Rebsamen, Président de

Prise de parole de François Rebsamen, Président de la communauté urbaine du Grand Dijon et vice-président de la Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD). © DAECT

Prise de parole de François Rebsamen, Président de la communauté urbaine du Grand Dijon et vice-président de la Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD). © DAECT

M. Jean-Michel BAYLET a souligné, la relation exceptionnelle entre la France et le Maroc qui se traduit notamment par la vitalité de la coopération décentralisée franco-marocaine ; c’est l’une des plus importantes au monde et la plus importante en Méditerranée. Il a évoqué, ainsi que M. DRAISS, les réformes territoriales en cours dans les deux pays, souligné la proximité des évolutions et des problématiques sur lesquelles les deux pays, qu’il s’agisse du redécoupage et de la montée en puissance des régions, des contrats passés par l’État afin d’encadrer les politiques de plus en plus importantes que ces dernières mettent en œuvre, ou des programmes destinés à accompagner certains territoires en difficulté comme les zones d’urbanisation rapide et les territoires ruraux. Il a précisé que l’engagement récent et important des Régions et des grandes villes françaises dans la coopération décentralisée franco-marocaine offre de bonnes perspectives de développement des partenariats.

M. Bertrand FORT, délégué pour l’action extérieure des collectivités territoriales (MAEDI) et M. Samir Mohamed TAZI, wali, directeur général des collectivités locales (ministère de l’Intérieur) ont exposé l’impact du dispositif conjoint franco-marocain, avec des projets très divers ayant bénéficié d’un cofinancement.

Deux séances plénières ont suivi :

  • « La coopération à l’heure des réformes territoriales » (MM. François BONNEAU et François REBSAMEN) ;
  • « Après la COP 22, le développement durable au cœur de la coopération décentralisée » (M. Ronan DANTEC, Mme Valérie PECRESSE et Mme Agnès LE BRUN) ;

Les quatre ateliers ont été très suivis :

  • « Pour un développement durable des territoires : énergie, transports, déchets »
  • « Quel partenariat au profit du développement économique »,
  • « Pour un développement durable des territoires : agriculture, tourisme et habitat »,
  • « Quelles solutions décentralisées pour le développement social inclusif et la jeunesse  ».

Après chacun des ateliers, des débats riches et denses ont souligné la forte volonté des collectivités territoriales à s’engager davantage, à mieux former les jeunes, à adapter les transferts de technologie au service du développement durable, à assurer une meilleure mobilité urbaine et rurale afin de désenclaver les territoires et à former les cadres territoriaux qui assureront la réussite des projets de coopération et construire avec leurs homologues « la fraternité territoriale » (Agnès LE BRUN).

PLAN DU SITE