Erasmus+ fête ses 30 ans avec les acteurs de la coopération décentralisée (12.01.2017)

Cette année, le programme Erasmus+ fête ses 30 ans et les acteurs de la coopération décentralisée ont pleinement participé à ce dispositif exemplaire de l’Union européenne. A cette occasion, le MAEDI rappelle l’implication des collectivités territoriales dans ce programme.

Le programme original Erasmus a été lancé en 1987 par l’Union européenne (UE). Ce programme d’échange donne aux étudiants de l’enseignement supérieur un aperçu de la vie et des études à l’étranger. Au cours des 30 dernières années, il s’est considérablement développé. Aujourd’hui, Erasmus+ offre toutes sortes de possibilités aux individus et aux organisations, telles que partir à l’étranger en tant que volontaires ou apprentis ou participer à des projets communs. Le programme s’étend maintenant bien au-delà de l’Europe et est un des seuls programmes de l’UE à avoir vu son enveloppe budgétaire augmenter sur la programmation 2014-2020.

Depuis 30 ans, les partenariats de coopération décentralisée ont su créer les conditions pour des échanges riches et réciproques autour de la thématique de la jeunesse, encourageant les partenariats entre les établissements universitaires, scolaires et de formation, ainsi qu’entre les structures œuvrant en faveur de la jeunesse (associations, maisons de quartier, missions locales, etc.).

Erasmus+ en bref

Le programme Erasmus+ est doté d’un budget de 14,7 milliards d’euros pour la période 2014-2020, dont 1 milliard d’euros pour la France sur cette période (un budget en hausse de 84 % !).

En 2014, Erasmus devient Erasmus+ et s’adresse à l’ensemble des jeunes dans leur parcours d’éducation et de formation (formelle et non-formelle), mais aussi aux autres acteurs de ce secteur (universités, établissements scolaires et de formation, associations d’éducation populaire, collectivités territoriales, etc.). Erasmus+ est donc l’opportunité pour les collectivités territoriales de s’investir pleinement dans ce dispositif et d’intégrer la « Génération Erasmus+ ».

En France, le programme Erasmus+ renforce les crédits délégués aux porteurs de projets qui accompagnent les jeunes dans leur parcours de mobilité pour garantir la qualité, la pérennité des projets et leur appropriation par l’ensemble des acteurs (les jeunes et leurs formateurs, les organismes de formation, les associations, les collectivités territoriales, etc.).

Consulter l’infographie du programme Erasmus+ en France

La coopération décentralisée mobilise le programme Erasmus+

La coopération décentralisée s’engage pour la mobilité des jeunes de son territoire, depuis les premiers jumelages, à travers trois grands axes d’action :

  • en appuyant les partenariats des acteurs des secteurs de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et des sports,
  • en complétant financièrement les bourses accordées aux jeunes,
  • en mettant en œuvre des politiques publiques de soutien et de promotion de la mobilité européenne et internationale.

Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international soutient pleinement cet engagement de la coopération décentralisée pour l’internationalisation de la jeunesse, notamment grâce à l’appel à projets « Jeunesse » qui apporte un soutien financier aux projets de mobilité européenne et internationale des jeunes dans le cadre du volontariat et aux projets concernant la formation professionnelle portés par les collectivités territoriales françaises et leurs homologues étrangers.

Comment participer aux célébrations avec ses partenaires ?

Erasmus+ met à disposition des institutions qui souhaitent célébrer ses 30 ans, un kit de communication multilingues, ainsi qu’un site internet pour retrouver toutes les actualités sur Erasmus+ et valoriser les actions menées par les bénéficiaires du programme.

Rendez-vous sur le site Génération Erasmus+ pour valoriser vos projets et célébrer l’anniversaire de ce programme, succès pour l’Europe et vecteur du vivre-ensemble !

Pour en savoir plus :

PLAN DU SITE