Climate Chance : la coopération décentralisée au coeur de la lutte pour le climat (Nantes, 26-28 septembre 2016)

Du 26 au 28 septembre 2016, la ville de Nantes - élue Capitale Verte de l’Europe en 2013 - accueille la 1ère édition du Climate Chance, le nouveau sommet mondial des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ce sommet mondial qui a lieu quelques mois seulement après la COP 21 et quelques semaines avant celui d’Habitat III à Quito et de la COP 22 à Marrakech, a pour ambition d’être un véritable "accélérateur de l’action pour le climat" comme le souligne Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole.

Climate Chance : "un accélérateur de l’action pour le climat"

Du 26 au 28 septembre 2016, la ville de Nantes - élue Capitale Verte de l’Europe en 2013 - accueille la 1ère édition du Climate Chance, le nouveau sommet mondial des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ce sommet mondial qui a lieu quelques mois seulement après la COP 21 et quelques semaines avant celui d’Habitat III à Quito et de la COP 22 à Marrakech, a pour ambition d’être un véritable "accélérateur de l’action pour le climat" comme le souligne Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole.

Les discussions s’articulent autour de dix thématiques : forêt, énergie, transition énergétique, emplois, mobilité et transport, habitat durable, adaptation et approche territoriale, éducation, agriculture, coopération décentralisée et partenariats. Elles permettent de poursuivre les efforts et les dynamiques qui sont nés en juillet 2015 lors du sommet mondial "Climat et territoires" à Lyon.

Les collectivités territoriales au cœur de la lutte contre le réchauffement climatique

Si Climate Chance est l’occasion d’établir un premier plan d’action global et de discuter des actuels défis du réchauffement, il est aussi l’occasion de rappeler l’importance de la participation des collectivités territoriales dans la lutte contre le réchauffement climatique. La mise en place de partenariats durables entre collectivités étrangères permet en effet l’échange d’expériences et de savoir-faire ainsi que le lancement d’initiatives et de nouveaux projets multi-acteurs, multi-niveaux, ayant un impact quantifiable tant dans les champs de l’adaptation que de l’atténuation aux changements climatiques.

Le MAEDI participe activement à l’organisation du sommet et à la lutte contre le réchauffement climatique

La délégation pour l’Action extérieure des collectivités territoriales (DAECT) du MAEDI contribue à l’organisation, le 26 septembre, d’un forum accueillant 200 personnes de tous horizons (acteurs publics et privés du Nord et du Sud, ONG, élus, techniciens….) intitulé "Coopération décentralisée et partenariats : puissants leviers pour la lutte contre les changements climatiques".

Le 27 septembre, elle intervient sur l’atelier "Financements innovants – mobiliser de nouvelles ressources pour des coopérations au développement durables, résilientes et pauvres en carbone" et s’exprime sur le rôle des appels à projets "Climat" du MAEDI.

En 2015, elle avait déjà lancé un appel à projets "Climat" dans le but de soutenir financièrement des projets portés par les collectivités pour lutter contre le dérèglement climatique. Les lauréats de l’appel à projets "Climat" 2016 devraient être annoncés à l’occasion de ce sommet international.

PLAN DU SITE