Accès rapide :

Actes du colloque sur les relations entre la France et les villes de la Ligue hanséatique de Hambourg, Brême et Lübeck

Si les trois villes hanséatiques de Hambourg, Brême et Lübeck commercent avec la France dès le XIIIe siècle, leurs relations explosent avec le règne de Louis XIV et la guerre de Hollande. Devenues en 1789 le plus gros client de la France, les trois villes sont occupées par les armées napoléoniennes après la dissolution du Saint-Empire en 1806, puis incorporées à l’Empire français de 1811 à 1814. Malgré le traumatisme de cet épisode, des relations privilégiées subsistent encore aujourd’hui dans certains domaines, comme la construction aéronautique.

Apportant un éclairage nouveau sur l’histoire de ces relations, du Moyen Âge au XIXe siècle, les contributions au colloque organisé à Paris en 2002 par la direction des Archives du ministère des Affaires étrangères et l’Institut historique allemand rassemblées dans ce volume abordent les rapports entre un grand État et des villes souveraines, la formalisation des échanges diplomatiques, l’organisation de l’espace économique et la circulation des hommes et des idées. Elles comparent la situation de ces villes avec celle de la Confédération helvétique et du Saint-Empire et éclairent enfin l’existence d’une mémoire interculturelle.

Isabelle Richefort, conservateur en chef du patrimoine, ancienne élève de l’École du Louvre, archiviste paléographe, docteur ès Lettres, dirige le département des Archives historiques du ministère des Affaires étrangères.

Burghart Schmidt, docteur ès Lettres et historien, enseigne l’histoire moderne et contemporaine à l’université de Hambourg et à l’université de l’Armée allemande. Il a publié, entre autres, un ouvrage de référence sur « Hambourg à l’époque de la Révolution française et de Napoléon (1789-1813) ».


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014