Accès rapide :

« Exodus 47 »

Doc:. , 447.9 ko, 1243x1575
. - (JPEG, 447.9 ko)
Doc:. , 2.6 Mo, 2484x3114
. - (JPEG, 2.6 Mo)

© Archives diplomatiques

« Exodus 47 » : télégrammes de René Neuville, consul général de France à Jérusalem, 21 juillet 1947 et 29 août 1947. Brochure éditée par l’Union des Juifs pour la Résistance à l’entraide, octobre 1947.
Rebaptisé en mer « Exodus 47 », le President Warfeld a quitté Sète le 10 juillet 1947 avec, à son bord, 4000 réfugiés d’Allemagne. Un mois plus tard, le refus britannique de le laisser accoster à Haifa l’a contraint à revenir à son point de départ, alors qu’un puissant mouvement de sympathie se dessine en faveur des prisonniers du « bateau-cage ». En France, les soutiens politiques sont nombreux - Léon Blum en tête. Contre l’avis de Georges Bidault, son ministre, René Neuville, consul général depuis 1946, souligne l’inconvénient qu’il y aurait à suivre l’intransigeance britannique, en heurtant une opinion française scandalisée par le sort réservé aux réfugiés. Les passagers restés sur l’Exodus seront finalement débarqués de force à Hambourg les 7-8 septembre 1947.
Archives du ministère des Affaires étrangères, E-Levant après 1944, Palestine vol. 376


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014