Accès rapide :

Livres jaunes

La pratique consistant à publier des documents diplomatiques à l’appui de la politique poursuivie, inaugurée par la Révolution française, n’est devenue régulière que sous le Second Empire.
Les fascicules conçus alors pour accompagner, voire justifier un rapport sommaire sur des événements de la politique extérieure de l’année écoulée ne prirent l’apparence du livre jaune qu’en 1861 et la conservèrent jusqu’en 1947, ce qui correspond à la publication de 277 numéros.

Dans une démarche analogue, après le « Livre bleu » de la Grande-Bretagne, parurent de façon plus épisodique le « Livre orange » russe, le « Livre vert » italien, les « Livres noir ou blanc » allemands et le « Livre rouge » autrichien.

Un inventaire dactylographié de la collection des Livres jaunes conservés à la bibliothèque du Ministère des Affaires étrangères, recense 293 titres publiés de 1799 à 1947, mais il associe dans ce recensement les premières publications de Documents diplomatiques qui n’avaient pas encore l’apparence des célèbres fascicules à couverture jaune.

A partir de l’année 1947, la diffusion périodique de tels documents fut assurée par la Documentation française qui publia dans la collection des Notes et études documentaires, la série des Textes diplomatiques, poursuivie depuis 1967 par la revue La Politique étrangère de la France.

Instrument de recherche :

Documents diplomatiques français. Inventaire des livres jaunes, 1799-1947. Paris, Imprimerie nationale, 1816-1947.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014