Accès rapide :

Napoléon III et l’Europe - Le congrès de Paris (1856)

Présentation

Doc:Napoléon III, 1859 , 54.7 ko, 302x533
Napoléon III, 1859 - (JPEG, 54.7 ko)

Portrait de Napoléon III vers 1859. Paris, ministère des Affaires étrangères.

La plume féroce de Victor Hugo a légué à la postérité l’image caricaturale d’un Napoléon III le petit, bien pâle copie de son oncle. La modernité des idées napoléoniennes en politique extérieure mérite pourtant mieux qu’un portrait-charge. La vision européenne de l’empereur - une confédération des nations pour garantir la paix - attire ainsi l’attention.

1856 : la guerre menée en Crimée par la France et ses alliés contre une Russie expansionniste vient de s’achever. Nouveau chef d’orchestre du « concert européen », Napoléon III accueille à Paris les représentants des grandes puissances du temps appelés à participer à la conférence de la Paix. Dans le décor rouge et or d’un Quai d’Orsay flambant neuf, les diplomates dessinent les contours d’une nouvelle Europe où triomphera bientôt, avec l’unité italienne ou l’indépendance de la Roumanie et de la Serbie (1878), le principe des nationalités. L’Europe moderne, avec, en ses confins, une Russie et une Turquie en voie de modernisation, apparaît en filigrane. En France, l’Empereur, fort de ce succès diplomatique, renforce son emprise sur la société. Défilés militaires, propagande par l’image, accueil spectaculaire de souverains européens : tout est fait pour gagner l’opinion.

Cette page méconnue de l’histoire de la diplomatie française est évoquée ici à travers les documents conservés au ministère des Affaires étrangères. Elle a fait l’objet d’une exposition organisée à l’occasion du 150e anniversaire du traité de Paris (1856) et de la fin de la construction du Palais d’Orsay.

Sommaire

La question d’Orient

Guerre de Crimée, guerre oubliée

L’Europe à Paris : le congrès de la Paix

Napoléon III et l’esquisse d’une nouvelle Europe

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014