Accès rapide :

Archives des spoliations et des restitutions de l’or monétaire et des biens culturels ("récupération artistique")

Les archives de la "récupération artistique"

Vous pouvez télécharger la brochure de présentation de ces archives, réalisée en 2014.

Ces archives sont en totalité librement communicables sur le site de La Courneuve sous la cote 209SUP, en application des dispositions du code du Patrimoine.

Leur caractère précieux, la fragilité des supports, la valeur juridique de ces documents, notamment l’usage qui peut en être fait dans le cadre de revendication de biens spoliés, imposent de leur accorder un soin particulier.

Les 1062 cartons composant ce fonds d’archives sont communiqués selon les modalités et les conditions suivantes.

Modalités pratiques de consultation (pdf en français, anglais et allemand)

Elles font l’objet d’un inventaire sommaire sous forme papier, disponible en salle de lecture à La Courneuve. Vous pouvez également le consulter ici(lien vers page inventaire)

Une étude préalable à la numérisation de l’ensemble des 1062 cartons concernés a été commandée en 2011 à la société Van Dijk qui a conclu dans son rapport à la nécessité d’allotir le fonds par types de document et évalué à près de 800.000€ le budget total.

Extrait du rapport d’étude de la société Van Dijk

Dans l’attente de la numérisation de la totalité de ces archives, un programme de numérisation a été engagé, en commençant par trois ensembles de documents particulièrement précieux :

  • les albums de photographies des biens déclarés spoliés par leurs propriétaires ou leurs ayants droit après la guerre et les images collectées par les services français chargés de la récupération des biens spoliés.
  • les listes et inventaires de l’ERR (Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg) annotés par les services français chargés de la récupération des biens spoliés.

Ces deux premiers fonds sont actuellement accessibles sur un ordinateur dédié en salle des microfilms.

- Les fichiers établis dans l’immédiat après-guerre et touchant les récupérations de biens culturels. Ces fiches sont classées par artiste, propriétaire ou œuvre. Elles sont au nombre de 120.000 (approximativement). Le travail de numérisation vient de commencer, 37.000 fiches sont déjà numérisées

Cette direction contribue par ailleurs régulièrement à des publications et aux recherches de provenance de biens spoliés. Elle coopère au groupe de travail sur les biens classés en « Musées nationaux Récupération » créé par le ministère de la Culture et de la Coopération, dont le rapport a été rendu public en novembre 2014.

Site Rose-Valland - Musées Nationaux Récupération

Remise du rapport sur les provenances d’œuvres spoliées récupérées après la seconde guerre mondiale - (MNR). 27/11/2014

Elle est également associée par un protocole signé à Washington en mai 2011 au portail sur les institutions gardiennes d’archives sur les spoliations :

http://www.archives.gov/research/ho…

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014