Accès rapide :

Haïti

Introduction

Image pop - HAITI.gif

Après trente années de dictature duvaliériste (1957-1986), suivies de deux décennies de transition démocratique, la République d’Haïti peine à sortir de l’impasse politique. Quatre ans après le départ de Jean-Claude Duvalier, l’installation au pouvoir en 1990 du prêtre salésien Jean-Bertrand Aristide est de courte durée. Chassé par un coup d’Etat militaire, il part en exil aux Etats-Unis. Il est réinstallé au pouvoir par le contingent américain en 1994. Débutent alors dix années d’instabilité politique, marquées dans un premier temps par le mandat de René Préval (1995-1999) puis le second mandat d’Aristide, qui se soldera par le départ en exil du Président Aristide en février 2004, une intervention militaire franco-canado-américaine et l’installation d’une force onusienne (la cinquième en moins de quinze ans), la Mission des Nations Unies pour la stabilisation d’Haïti (MINUSTAH).

En 2010, M. René Préval est le premier Président démocratiquement élu de la République d’Haïti à céder le pouvoir, au terme de son mandat, à un autre Chef d’Etat issu des urnes, M. Michel Martelly. Le Premier ministre actuel, M Laurent Lamothe, a pris ses fonctions le 14 mai 2012, après une longue vacance à ce poste.

Le pays a été durement éprouvé par le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a dévasté Port-au-Prince et plusieurs villes du sud du pays en provoquant de lourdes pertes humaines (entre 250 000 et 300 000 morts, et au moins autant de blessés). La situation humanitaire demeure précaire : une épidémie de choléra a provoqué le décès de plus de 8 000 malades depuis la mi-octobre 2010, et près de 300 000 Haïtiens vivent toujours sous des abris de fortune, alors même que le pays est régulièrement frappé par des cyclones.

Haïti reste un des pays les plus pauvres du monde et continue à chercher sa voie vers le développement.

- Ambassade de France en Haïti

Mise à jour : 26.09.14

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014