Accès rapide :

Géographie et histoire

Géographie

D’une superficie de 176 220 km², l’Uruguay est le plus petit Etat du sous-continent. Situé entre le Brésil (985 km de frontières communes) et l’Argentine (579 km), il possède 660 km de côtes. Son relief, dans la continuité géographique de la Pampa argentine, est principalement constitué de grandes plaines mais également de montagnes de faible altitude comme la Cuchilla de Haedo et la Cuchilla Grande. Le point culminant du pays est le Cerro Catedral à 514 m. Les précipitations sont en général constantes au cours de l’année, ce qui n’empêche pas des périodes de sécheresse ou, au contraire, de pluies très abondantes. Avec des étés chauds et des hivers doux, il est le seul pays sud-américain à se trouver entièrement en zone tempérée.

Histoire

L’explorateur Juan Dias de Solis découvrit en 1516 le territoire uruguayen que les Espagnols délaissèrent rapidement en raison de son peu de ressources naturelles. Au XVIIIème siècle, la menace de l’expansion des Portugais conduisit les Conquistadores à reprendre pied dans le pays. Ils fondèrent la ville de Montevideo en 1726 et assirent leur domination sur l’ensemble du pays, rattaché à la vice-royauté du Rio de la Plata. Sous la conduite du Général José Artigas, les révolutionnaires uruguayens s’unirent à des patriotes argentins pour chasser les Espagnols de Montevideo en 1814. Un gouvernement national fut créé en 1815. L’Argentine et le Brésil se disputèrent le territoire uruguayen jusqu’à son annexion par le Brésil en 1821. Le groupe nationaliste « Treinta y Tres Orientales » (« les trente-trois Orientaux ») mena entre 1825 et 1828 la guerre d’indépendance qui se termina le 28 août 1828 par le Traité de Montevideo.

La République Orientale d’Uruguay fut instaurée et la première constitution signée le 18 juillet 1830. Une guerre civile éclata en 1839 entre les conservateurs soutenus par l’Argentine et les libéraux. Ceux-ci finirent par l’emporter, avec notamment l’aide de la France et de Garibaldi. À la fin du XIXè, l’Uruguay participa à la guerre de la Triple Alliance contre le Paraguay (1865-1870). De 1903 à 1930, notamment sous les présidences de José Batlle y Ordóñez, l’Uruguay connut une période de prospérité et fut surnommé la « Suisse de l’Amérique » avant d’être frappé par deux crises économiques (1929 et 1959). A la suite du coup d’Etat du 27 juin 1973, les partis politiques furent dissous, la Constitution suspendue, les opposants arrêtés. La transition démocratique intervint en 1984, rapidement suivie par la libération des prisonniers politiques en 1985 (dont celle de l’actuel président José Mujica). La vie politique est, comme depuis 1830, rythmée par l’alternance entre le Parti colorado (centre droit) et le Parti national (les « Blancos » conservateurs). Ce n’est que dans les années 1990 que l’opposition de gauche, regroupée autour du Frente Amplio (FA), a émergé comme le troisième courant politique du pays.

Mise à jour : 25.09.14


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014